e-deo.info

Connecté au pays réel

E-deo

Action!

Action!

Solidarité!

Archive for SOS Homofolie

Deux nobles français veulent devenir les rois du préservatif

Lu sur Contre-Info :

Ce sont deux représentants de la noblesse française, Charles Emmanuel de Bourbon-Parme et Gil de Bizemont, qui se lancent aujourd’hui dans un commerce assez particulier : les préservatifs « de luxe » pour le marché américain.

Misant à fond sur leur image de Français et de nobles, comparant leur produit aux marques de luxe françaises, les deux pornocrates espèrent sans doute rendre plus nobles les réceptacles en latex à usage unique… Le site internet de la marque promet de reverser un pourcentage des bénéfices à la recherche contre le sida et à des ONG. Les deux associés affirment (apparemment sans rire) que leurs préservatifs n’auront qu’une forme classique, « afin de préserver nos traditions, et nos valeurs ». Sic.

On remarquera que Charles Emmanuel de Bourbon, dit Prince de Parme, est un soutien actif de Louis XX et du courant légitimiste. Une mise au clair de ce côté serait la bienvenue…

Thibaud

Théologien de la libération… sexuelle ?

Le chanoine marxiste belge François Houtart, promoteur de la théologie de la libération et figure de l’altermondialisme, a admis à la suite d’une dénonciation avoir commis des attouchements sur un mineur de sa famille il y a 40 ans, rapporte le journal belge Le Soir. François Houtart, 85 ans, explique au quotidien bruxellois qu’il était bien le « chanoine A. » visé par l’une des 475 plaintes adressée au printemps à une commission mise sur pied par l’Eglise belge pour traiter des cas d’éclésiastiques pédophiles.

« A. s’est introduit par deux fois dans la chambre de mon frère pour le violer », expliquait l’auteur de la plainte, une cousine de François Houtart chez qui le prêtre était hébergé. Le jeune garçon était alors âgé de 8 ans, selon ce témoignage. La publication en septembre du rapport de cette commission, dirigée par le pédopsychiatre Peter Adriaenssens, a causé un énorme scandale et ébranlé l’Eglise catholique belge.

Contacté depuis l’Equateur, le chanoine, classé à la 12e place dans une enquête sur les catholiques les plus influents de Belgique, a partiellement reconnu les faits. « En traversant la chambre d’un des garçons de la famille, j’ai en effet touché ses parties intimes à deux reprises, ce qui l’a réveillé et effrayé », a-t-il déclaré, alors que sa cousine parle de « viol ». « Ce fut évidemment un acte inconsidéré et irresponsable », admet-il, en assurant n’avoir jamais abusé d’autres mineurs.

Thibaud (source)

Pays-Bas : un homosexuel avoue avoir abusé sexuellement de dizaines d’enfants

Pays-Bas. Un baby-sitter de 27 ans ayant travaillé dans deux crèches d'Amsterdam a avoué, après son arrestation mardi dernier, avoir abusé sexuellement de «dizaines de jeunes enfants». Selon le parquet d'Amsterdam, le suspect est également soupçonné d'avoir produit et distribué de la pornographie infantile, notamment sur Internet.

D'après le quotidien De Telegraaf, l''homme, d'origine lettone, serait arrivé aux Pays-Bas en 2004. Il y aurait "épousé" un homme néerlandais, et serait parvenu, en 2008, à obtenir la nationalité néerlandaise. De janvier 2007 à juin 2009, il a travaillé à la crèche «Het Hofnarretje» et d'octobre 2009 à janvier 2010 à la «Jenno's Knuffelparadijs».

Le suspect proposait également ses services comme garde d'enfant sur Internet, notamment sur le site Marktplaats.nl. Selon le site de l'hebdomadaire Le Vif – l'express, qui a eu accès à sa petite annonce, l'homme s'y présentait comme «un professionnel de l'accueil d'enfant», «formé et expérimenté».

Selon le commissaire principal Bernard Welten, il pourrait avoir abusé «entre 30 et 50 enfants»Le conjoint du suspect, âgé de 37 ans, a par ailleurs été interpellé pour «possession de pornographie infantile» mais n'est «pour le moment pas soupçonné d'abus sexuels», selon le parquet. Une connaissance de Robert M. qui a travaillé avec lui dans une crèche a également été arrêtée. Il est suspecté d'«actes illégaux sur Internet».

Lire aussi :

86% des pédophiles se déclarent homosexuels ou bisexuels

Thibaud

Pour le planning familial, le sexe illicite est plus important que la vie

signale Jeanne Smits :

L'organisme de veille pro-vie catholique auprès de l'ONU, C-Fam, rapporte qu'une nouvelle campagne lancée par la Fédération internationale du Planning familial (IPPF) cherche à éliminer les lois exigeant des personnes infectées par le virus potentiellement mortal du HIV qu'elles informent leurs partenaires sexuels de leur séropositivité.

Le Planning s'est associé avec l'organisme onusien de lutte contre le sida (sic !) ONUSIDA pour combattre ces lois qu'ils accusent de « stigmatiser » les séropositifs.

En militant pour la suppression de telles lois, le Planning et l'agence de l'ONU sont en train de dire que la responsabilité d'une personne qui se sait porteuse du virus du sida ne devrait pas être engagée si elle prend sciemment le risque de contaminer son partenaire qui ne la sait pas infectée, bien que son comportement mette celui-ci directement en danger.

Thibaud

Etats-Unis : le « Don’t Ask, Don’t Tell » ne sera pas rediscuté

Daniel Hamiche nous signale que :

US Senate le Sénat des États-Unis (111ème Congrès) à refusé [jeudi] par 57 voix contre 40 d’inscrire à l’ordre du jour de cette dernière session un débat sur une loi de finance pour les forces armées qui incluait l’abrogation de la disposition dite du Don’t Ask, Don’t Tell. Cette disposition, plus que trentenaire, réglait la question de la présence de personnes homosexuelles dans les forces armées : on ferme les yeux sur elles (Dont’ Ask) à la condition qu’elles n’affichent pas ouvertement leur penchant (Don’t Tell) dans le service.

Une nouvelle claque pour Obama et la victoire du bon sens !

Ambroise

HALDE : c’est reparti pour un tour

avec la nomination à sa tête d'Eric Molinié, ex-président de l'Association française contre les myopathies qui organise chaque année le Téléthon.

Ambroise

Pas de porno ? Pas de papier !

Conséquence de l'activisme des organisations homosexualistes en Europe, les demandeurs d'asile sont de plus en plus nombreux à se déclarer homosexuels. La République tchèque leur fait visionner des films pornographiques pour vérifier la véracité de leurs dires…

Ambroise

Illinois : le gouverneur « catholique » va signer une loi instaurant le PaCS

au motif que « sa foi religieuse l’anime » à la faire. Mgr Thomas Paprocki, au nom de tous les évêques de l’Illinois, a précisé que le gouverneur « n’avait pas dit quelle foi l’animait, mais assurément ce n’est pas la foi catholique ».

Lire aussi :

> La majorité démocrate de l'Illinois vote le PaCS

Thibaud

Les Jeunes UMP de Gironde demandent le PaCS en mairie

Lu sur Infos-Bordeaux :

Jeunes Pop Dans un communiqué de presse intitulé « Messieurs les Maires, pourquoi ne pas faire le PACS en Mairie ? », les [Jeunes pop'] « demandent aux Maires de Gironde de mettre en place le PACS en mairie ». Ils notent la volonté de nombreux « premiers magistrats de faire raisonner une discussion sociétale » (!) et regrettent que signer un Pacs au tribunal soit associé « à une certaine forme de délinquance ou de statut de victime ».

Les jeunes de « droite » rappellent que « Gaylib Aquitaine, l'UMP et les Jeunes Pop de la Gironde travaillent depuis plusieurs années sur le sujet ». GayLib est un lobby homosexuel rattaché à l’UMP et qui milite pour la légalisation du « mariage homosexuel ». Il est présidé localement par Julien Diez.

Les jeunes militants UMP partagent sur ce sujet (comme sur beaucoup d’autres) une totale convergence de vue avec leurs homologues socialistes. Déjà, en janvier 2010, la responsable des « jeunes pop », Laetitia Jarty déclarait que « La Gay Pride n’est pas en opposition avec les valeurs familiales » et invitait les membres de la majorité à se joindre au défilé.

Laetitia Jarty avait bien maladroitement tenté de faire pression sur les rédacteurs d'e-deo pour qu'ils retirent leur commentaire.

Thibaud

La majorité démocrate de l’Illinois vote le PaCS

IllinoisPrésenté par le démocrate ouvertement homosexualiste militant Greg Harris, un projet de loi instaurant une union civile pour les homosexuels a été approuvé par 32 des 59 sénateurs de l'Illinois mercredi 1er décembre. Le gouverneur de l’Etat s’est engagé à signer la loi qui devrait entrer en vigueur à partir du 1er juillet, début de la prochaine année fiscale.

Un seul républicain, Dan Rutherford, a voté en faveur du projet de loi.

Thibaud

[Action !] Débat à perturber ce mardi à Paris

Le très progressiste Mgr Defois (ancien évêque de Lille), le frère Hervé Legrand (un dominicain professeur émérite de théologie à l'Institut Catholique de Paris, favorable à l'ordination des femmes), Anne Soupa et Christine Pedotti (fondatrices du Comité de la Jupe et de la Conférence des baptisé-e-s [sic] de France, adeptes de la théorie du genre), Eric Fassin, sociologue spécialisé dans la politisation des questions de genre et de sexualité, professeur agrégé à l’Ecole Normale Supérieure, ont prévu de se retrouver

mardi 7 décembre de 18h à 20h  

au siège des Editions du Cerf,

29 boulevard de La Tour-Maubourg

75007 Paris

Métro La Tour-Maubourg (ligne 8) ou Invalides (lignes 8 et 13, RER C). Bus 28, 63, 69.

pour débattre de

l'exercice du pouvoir dans l'Eglise

e-deo vous invite à perturber ce "débat" entre partisans de la culture de mort qui se réclament abusivement du catholicisme.

Thibaud

Défense de Notre-Dame : le procès des jeunes catholique

comme si vous y étiez :

Ce mardi 30 décembre s’est tenu une audience dans le cadre du procès des quatre catholiques ayant défendu Notre-Dame face à une tentative de « kiss-in » sauvage.

Trois des quatre catholiques inculpés étaient présents ; quant aux plaignants, les huit militants homosexuels avaient fait le déplacement.

Les débats ont porté sur deux thèmes. Premièrement, les nombreux vices de procédure soulevés avec brio par l’avocat de la défense : absence de preuve, détention arbitraire, absence de « tapissage »*… Furent également pointées les contradictions des différents témoignages : versions qui se contredisent entre elles ou témoins qui changent d’avis entre deux auditions.

Après tout, ceux-ci cumulaient les casquettes de témoins, plaignants et militants, ce qui fait beaucoup à la fois.

De leur côté, les avocats des parties civiles ont évoqués d’imaginaires « opérations commandos » de non moins imaginaires « groupes para-militaires » qui auraient agressé les gentils homosexuels. Les militants invertis ont notamment interprété un poing levé en scandant « habemus papam » avec des saluts nazis… Mauvaise foi, paranoïa ou inculture?

La deuxième part des débats a porté sur une question prioritaire de constitutionnalité posée par SOS homophobie. En matières d’injures en raison de l’orientation sexuelle, la prescription est de trois mois (et est donc acquise pour les catholiques) ; là où elle est d’un an dans le cas d’injures à caractère raciste. Maître Mecary, visiblement très concernée par l’affaire, a estimé que cette différence légale est contraire à la constitution ; elle a donc demandée à ce que cette question soit posée au Conseil constitutionnel.

Pour le lobby homosexuel, il est clair que ce procès sert de tribune en vue de faire changer la loi, sans aucune considération pour le fond de l’affaire. Comme l’a conclu l’avocat de la défense: « dans ce dossier, il n’y a rien. C’est du vent, et du vent médiatique ».

Le tribunal rendra sa décision sur ces deux sujets le vendredi 17 décembre. En marge de l’audience, un des plaignants a confié à l’avocat de la défense qu’il trouvait les accusés très « mignons » (…).

* un tapissage consiste à mêler un suspect à trois policiers, puis à demander à la victime qui elle reconnaît. Dans l’affaire, des photos des catholiques arrêtés ont directement été montrées aux plaignants en leur demandant si c’était bien eux…

Thibaud

Lyon : Gérard Collomb n’aurait pas organisé de kiss sur le parvis de la primatiale Saint-Jean

Gerard CollombSur Pink TV mardi, le maire de Lyon Gérard Collomb déclare qu’il n’aurait « pas forcement organisé devant la place St Jean » le kiss-haine homosexuel. « Ils (les organisations homosexualistes radicales) l’auraient fait devant la mairie ça aurait été plus sympathique ».

Comme en 2008, l'édile se déclare favorable aux parodies homosexuelles de mariage et « pourquoi pas » à l'adoption.

Gérard Collomb ne cache pas son appartenance au Grand Orient de France.

Thibaud (merci à Michel)

Où est passée la famille ?

Appel publié dans Valeurs Actuelles :

VALes Français sont parfois plus conscients que leurs élites de ce qui compte vraiment pour eux. Or, parmi les valeurs les plus estimées par nos concitoyens, la famille figure en tête, et de loin.

Les Français savent profondément que la famille est la première des solidarités sur laquelle ils peuvent compter. Ils savent que cette solidarité, à la différence de toutes les solidarités administrées, est la seule qui peut être spontanée et chaleureuse. Ils sont conscients que le fléau qui nous frappe de plein fouet est celui de la solitude. Quel paradoxe que cette solitude croissante et dévorante dans une société qui n’a jamais été aussi communicante !

Tout le monde, chez nous, se réjouit des bons résultats démographiques de notre pays. Ces chiffres ne sont pourtant pas mirobolants puisque la France renouvelle tout juste ses générations. Mais ces chiffres, comparés à ceux de nos voisins, nous permettent d’imaginer un avenir. On nous donne aujourd’hui l’Allemagne en exemple sur de nombreux points. Mais qui a conscience de l’hiver démographique dans lequel s’enfonce ce pays ? Alain Minc écrivait encore récemment que si l’Allemagne ne trouvait pas la voie du renouveau démographique, elle perdrait 10 millions d’habitants d’ici à 2050, passant ainsi derrière la France. Et que dire de l’Espagne, championne du nombre d’enfants par femme il y a encore vingt-cinq ans et qui, ne connaissant pas le quotient familial, plonge également dans la dépression démographique comme ses voisins italiens ou portugais ?

La famille est notre garantie de solidarité pour aujourd’hui et notre force pour demain. Alors, que les élites cessent d’être aveugles !

Le soutien de la famille et du mariage est au cœur de nos politiques publiques depuis 1945. La politique familiale ne peut pas se réduire à une politique sociale familiale uniquement destinée aux familles déjà en difficulté. Elle ne peut pas se réduire à l’ouverture de places d’accueil pour les jeunes enfants, même si cela est nécessaire. Elle doit être plus profonde et plus cohérente. Elle doit inspirer toutes nos décisions sociales, fiscales et économiques.

Depuis 2007, nous avons fait des choses importantes pour la famille. Nous avons notamment baissé les droits de succession. La famille, parce qu’elle se fixe pour ambition la durée, est le lieu par excellence de la transmission, la transmission de racines, d’une éducation, mais aussi de la transmission bien légitime du patrimoine, fruit d’une vie de travail. À l’heure où nous vivons une véritable crise de la transmission, cette baisse des droits de succession est un signe positif.

Mais il faut poursuivre sur cette voie. Il faut renforcer l’institution du mariage, reconnaître et encourager la création du nouveau foyer, ses conséquences fiscales. Pourquoi remettre en question la triple déclaration l’année du mariage ? Cette disposition fiscale est cohérente. N’est-ce pas une façon pour l’État de dire aux nouveaux mariés : « Vous vous engagez l’un envers l’autre, mais vous vous engagez devant la société aussi à construire une famille qui participera à notre avenir commun. Telle est notre vision de la famille du­rable. »

Il est une spécificité française qu’on ne retrouve pas beaucoup en Europe. En droit français, la fiscalité ne s’applique pas à l’individu mais à la cellule familiale. C’est un avantage différentiel considérable en Europe. Tous les coups de canif portés à ce principe seraient néfastes.

Si notre volonté de soutenir les familles ne s’incarne pas, elle disparaîtra. Le mot “famille” n’apparaît pas dans la liste des nouveaux ministères. Le mot famille n’apparaît même pas dans l’intitulé d’un secrétariat d’État ! Et si la préoccupation de la famille n’apparaissait pas davantage avec la suppression de la triple déclaration de revenus des jeunes mariés ? On nous rabâche à longueur de temps que les systèmes fiscaux de nos voisins sont meilleurs que les nôtres. Ce dont nous sommes sûrs, c’est que la politique familiale “à la française” est celle qui porte le plus de fruits en Europe. Alors ne rompons pas avec cette politique. Encourageons la solidarité familiale.

Ceux qui veulent enfermer la question familiale dans un débat moral qui opposerait les anciens et les modernes se trompent gravement. La question familiale est avant tout une question politique. Son enjeu, c’est la cohésion sociale et notre capacité à nous projeter dans l’avenir.”

Par Marc Le Fur, Hervé Mariton, Alfred Almont, Martine Aurillac, Pierre-Christophe Baguet, Patrick Beaudouin, Gabriel Biancheri, Jean-Marie Binetruy, Claude Birraux, Claude Bodin, Gilles Bourdouleix, Bruno Bourg-Broc, Chantal Bourragué, Valérie Boyer, Xavier Breton, Patrice Calméjane, Bernard Carayon, Bernard Debré, Jean-Pierre Decool, Rémi Delatte, Nicolas Dhuicq, Michel Diefenbacher, Jacques Domergue, Jean-Pierre Door, Dominique Dord, Jean-Michel Ferrand, Nicolas Forissier, Sauveur Gandolfi-Scheit, Jean-Paul Garraud, Guy Geoffroy, François-Michel Gonnot, Jean-Pierre Gorges, Philippe Gosselin, Patrick Labaune, Gérard Lorgeoux, Lionnel Luca, Patrice Martin-Lalande, Jean-Philippe Maurer, Christian Ménard, Damien Meslot, Philippe Meunier, Jean-Marie Morisset, Jacques Myard, Jean-Marc Nesme, Étienne Pinte, Henri Plagnol, Axel Poniatowski, Josette Pons, Didier Quentin, Jacques Remiller, Arnaud Robinet, Jean-Marie Rolland, Jean-Marc Roubaud, Jean-Marie Sermier, Éric Straumann, Guy Teissier, Michel Terrot, Dominique Tian, Christian Vanneste, Isabelle Vasseur, Jean-Sébastien Vialatte, René-Paul Victoria, Philippe Vitel, Gaël Yanno et Michel Zumkeller, députés UMP.

Les chapelets pour la Vie seraient une manifestation « odieuse » selon RCF en Berry

Lettre ouverte à M. Etienne Pépin, Directeur de RCF en Berry

RCF-en-Berry Comme dans de nombreuses villes de France ce samedi 20 novembre, un "chapelet pour la Vie" s'est déroulé à Châteauroux, à l'appel de SOS Tous-Petits, et en co-organisation avec l'Institut Civitas. Environ 90 personnes se sont rassemblées à 17h place de la République à Châteauroux. Parmi ces personnes, beaucoup de jeunes filles, ainsi que quatre prêtres. Durant une heure, malgré les blasphèmes, les insultes et les menaces de quelques contre-manifestants, nous avons prié pacifiquement.  

Quelle n'est pas dès lors notre surprise de prendre connaissance d'une émission insultante et mensongère de RCF en Berry diffusée ce lundi 22 novembre. Il s'agit en fait d'un éditorial hebdomadaire que l'on doit à Etienne Pépin, Directeur de RCF en Berry et qui s'intitule pour l'occasion "Non l'Eglise catholique n'est pas intégriste". Pour ceux qui ne le sauraient pas et qui liront la suite, précisons que RCF signifie Radios Chrétiennes en France.

M. Etienne Pépin consacre donc son éditorial à cette action de prière, qu'il qualifie de "manifestation odieuse sur le thème anti-avortement". Avec une diction nerveuse, il nous parle des "intégristes qui ont manifesté ce week-end partout en France parfois de manière violente", une "violence provoquée par des milieux intégristes gratuitement contre l'avortement", insiste-t-il.

Très énervé, le Directeur de RCF en Berry en rajoute encore : tout cela est le fait de "militants limite sectaires, trop fondamentalistes", des "intégristes qui ne sont surtout pas et toujours pas (sic) reconnus par le Pape, salissant notre église chrétienne".

Rien que ça. Et en seulement deux minutes.

Il convient donc de répondre à M. Etienne Pépin.

Vous parlez d'une "manifestation odieuse sur le thème anti-avortement". On serait en droit d'attendre que ce qu'un Directeur d'une Radio Chrétienne en France trouve odieux, ce soit l'élimination méthodique, chaque année en France, de plus de 220 000 petites victimes innocentes. Mais passons. Il y a bien longtemps que les journalistes, même prétendument chrétiens, nous ont habitué à leur indignation sélective.

Si vous aviez été sur place, vous auriez pu comparer deux comportements. D'un côté, ceux qui, pacifiquement et sans aucune haine, prient pour les victimes de l'avortement, pour ces enfants que l'on tue dans le ventre de leur mère, mais aussi pour ces mamans en détresse. De l'autre, ceux qui vocifèrent et voudraient volontiers l'affrontement. Face à des enfants, des femmes, des prêtres, ils éructent des chants blasphématoires, des obscénités sans nom, voire des appels au crime. Ainsi, à Châteauroux, on put entendre, entre autres amabilités, des appels au viol.

Odieux, disiez-vous, M. Etienne Pépin ? Où est la manifestation odieuse ?

Vous parlez de "violence". Pourtant, à Châteauroux comme dans de nombreuses autres villes de France, notre seule arme, c'était notre chapelet. On ne peut pas en dire autant des contre-manifestants, militants d'officines anarcho-communistes et autres partisans de la "liberté d'oppression", venus bien souvent masqués, parfois casqués et armés de barres de fer. Il suffit de jeter un rapide coup d'œil sur les nombreuses photos prises ce samedi dans différentes villes de France pour pouvoir vérifier sans nul doute que la violence n'est pas de notre côté.

Pour le reste, M. Etienne Pépin, nous n'avons nul besoin d'une attestation de votre part pour pouvoir nous définir comme catholiques. Il nous semble même, à l'écoute de vos propos, que vous ne soyez guère un spécialiste de doctrine catholique ou de théologie morale catholique. Et nous nous inquiétons : que faîtes vous donc à RCF, M. Etienne Pépin ?

Mais rassurez-vous, M. Etienne Pépin, si nous nous croisons un jour, et que je mette la main à la poche, ce ne sera que pour sortir mon arme de prédilection, ce chapelet qui vous fait si peur, et pour prier aussi pour vous.

Alain Escada, secrétaire général de l'Institut Civitas

PS : en raison du caractère insultant des propos de M. Etienne Pépin, nous lui envoyons également un droit de réponse et nous nous réservons la possibilité, en accord avec notre avocat, d'intenter une procédure en justice.

Parodies homosexuelles du mariage : les protestants français divisés

Lu sur Nouvelles de France :

46% des luthéro-réformés sont favorables à la bénédiction des couples homosexuels dans les temples, 54% y sont défavorables. Contre respectivement 14% et 85% des évangéliques.

Thibaud

Pétition contre l’expulsion d’un homosexuel clandestin au Sénégal

soutenue par le Parti du respect que vice-préside Franck Beeldens, candidat FN aux élections cantonales des 20 et 27 mars 2011 sur le canton d'Asnières-Nord.

Pendant ce temps, la secrétaire régionale du FN en Ile-de-France Marie-Christine Arnautu dénonce dans un communiqué les "attaques personnelles et indignes envers des militants d’Ile-de-France soutenant Marine Le Pen [qui] vont crescendo via Facebook et Internet" mais n'a pas l'air choquée par les engagements de Franck Beeldens, contraires au programme du FN.

Ambroise

Mauvaise conscience et discrimination

François Miclo, administrateur de Causeurnote ce paradoxe :

Miclo notre époque, ça ne lui suffit plus de baiser à couilles rabattues, il lui faut un curé, un évêque, un cardinal, un pape, qui vienne par-derrière bénir ses ébats. Plus personne ne va faire ses pâques, mais chacun exige de l’abbé un mot pour aller au bordel.

Ironique, Miclo s'interroge :

dans ses récents propos, Benoît XVI ne stigmatise-t-il pas les barebackers ? Là, c’est vraiment grave. Il faut espérer qu’à la prochaine audience générale, le pape fasse un mea culpa. S’il ne le fait pas, il faudra d’urgence saisir la Halde : la discrimination est établie.

Dieu merci, la Halde serait sur le point de disparaître.

Thibaud

Prions pour nos élus – Prayer for leaders

Jim DeMintLe Family Research Council invite ses sympathisants à prier pour leurs (trop rares, même aux Etats-Unis) élus qui défendent les valeurs familiales. Notamment le sénateur de Caroline du Sud Jim DeMint, soutenu par le Tea Party, qui fait actuellement l'objet d'attaques virulentes tant des libéraux (=la gauche outre-Atlantique) que de l'establishment républicain (modéré sur le plan fiscal, progressiste sur le plan moral). Cet élu est considéré par le National Journal comme un des plus conservateurs du Congrès. Pro-vie, défenseur de la famille, il souhaite interdire l'accès des écoles publiques aux enseignants homosexuels "actifs". Principe de précaution oblige quand on connaît la proportion de pédophiles qui se déclarent homosexuels ou bisexuels. Ainsi qu'aux enseignant(e)s vivant en concubinage. Que les écoliers pour qui la maîtresse ou le maître est un modèle ne soient pas tentés de suivre ces mauvais exemples.

Associons nos prières à celles de nos frères Américains !

Thibaud

Et la solidarité entre catholiques ?

Lu sur le site d'une association homosexualiste radicale :

Avec le soutien de SOS homophobie et du Centre LGBT, les victimes du Kiss-In parisien de Notre Dame du 14 février 2010 organisent une soirée conviviale de soutien dans l’espace festif du Centre le samedi 27 novembre à partir de 18 heures jusqu’à 23 heures.

A l’issue des plaintes déposées par les victimes face aux violences et insultes homophobes subies, un procès aura lieu le mardi 30 novembre au Palais de justice de Paris.

L’intégralité des recettes de la soirée servira à financer les frais d’avocat des jeunes victimes. Ainsi, une participation de 5 euros à l'entrée sera demandée.

Je note que rien de tel n'a été organisé par le camp d'en face pour aider à payer leurs frais d'avocats les jeunes catholiques qui vont être jugés mardi…

Thibaud