e-deo.info

Connecté au pays réel

E-deo

Action!

Action!

Solidarité!

Archive for Vie étudiante

Ile-de-France : le Nouveau centre approuve le « pass contraception »

et réclame un « pass capotes » :

Le Nouveau Centre est à l’origine de deux améliorations majeures de ce « Pass Contraception » : d’une part, il sera doté d’une information forte sur les infections et maladies sexuellement transmissible, et d’autre part, il intégrera la délivrance gratuite de préservatifs pour les jeunes, facilitant ainsi une égale responsabilité des filles et des garçons face à la sexualité.

Thibaud

Présentation du thème du pélerinage de Chrétienté : l’Evangile de la Vie

La vidéo est à voir ici.

> le site de Notre-Dame de Chrétienté

Thibaud

Propagande homosexualiste à l’Université Lille 2

Le collectif Hétérophobie Stop communique :

Depuis une semaine a lieu à la faculté de médecine de Lille 2 l’exposition « L’homosexualité sans clichés ». Le thème est évocateur, le ton est donné: dans le hall de la faculté, chaque étudiant a la joie de découvrir des corps nus, des hommes qui se caressent, des couples gays qui se superposent, etc. L’objectif ? Offrir un regard différent sur l’homosexualité… Après des centaines de films, d’expositions, de propagande sur ce thème, on se demande de qu’on peut encore chercher à rendre différent dans le regard de la société.


Ces clichés sont ainsi imposés à toute l’université, alors même que certains pourraient être gênés de voir de telles photos. Quel besoin d’étaler cela, d’imposer ces photos à la vue de tout le monde? Pourquoi ne pas garder la faculté neutre, pudique, respectant ainsi l’ensemble des sensibilités? Certains peuvent en effet, en raison de leur personnalité ou de croyances religieuses, être choqués à la vue de telles images.


Mais le plus scandaleux est le message politique et idéologique qu’il y a derrière cette exposition: une fois encore on nous fait le coup de la société « trop conservatrice », « pas assez ouverte », alors même que le prosélytisme gay n’a jamais été aussi important. L’association Silence H [organisatrice, NDLR] n’est aucunement subversive, elle ne fait que propager le courant de pensée décadent de notre époque. En effet, chaque époque décadente connaît une recrudescence de ce type de mouvement.

Thibaud

Guevaras-le-bol

Gabrielle Cluzel raconte sur son blog :

« J’en ai encore croisé une ce matin dans le métro. A la station Gare de l’Est, nous étions comprimées dans le même wagon. J’aime bien rendre service à mon prochain, alors je lui ai glissé discrètement, en pointant son pull, comme je lui aurais dit qu’elle avait la braguette ouverte ou un bout de salade coincé entre les dents: « Faites attention, vous avez un assassin placardé dans le dos».

Elle m’a regardée bizarrement. Dans ces cas-là, elles me regardent toutes  bizarrement. Comme si j’étais une pôv fille un peu folle, à laquelle il ne manquerait plus qu’un litron de rouge, un vieux sac de couchage nauséabond et de gros sacs Tati posés à mes pieds.

Sauf, que, eh, les filles, il faut tenter parfois de voir  plus loin que le bout de votre stylo à paillettes Hello Kitty : Le type, là, avec son étoile sur le béret en impression sur votre pull, cette reproduction de la photo d’Alberto Korda, c’est loin d’être Flynn Rider dans Princesse raiponce, ou  le Prince Edward d’Il était une fois.

Moi, ce que j’en dis c’est pour vous. Ce n’est pas moi qui aurai l’air bête quand les cubains, et cela viendra bien un jour, arriveront enfin à soulever la chape de plomb qui pèse sur leur pays, feront leur révolution de Jasmin à eux, et que lumière sera faite sur les exactions des uns et des autres. Avec votre pull, ce sera tout comme si vous aviez la tête de Madame Ben Ali tricotée dans le dos… Même en Cachemire, impossible de le refourguer sur e-bay. »

Thibaud

Pour une libération sexuelle véritable

Elle est jeune et porte plusieurs casquettes : philosophe, sexologue, conseillère en vie affective et familiale… Sa démarche, à l’écart de tout engagement religieux ou politique, force l’intérêt et prête à réflexion sur l’évolution actuelle des nouvelles générations, dans le domaine si sensible de la sexualité et de la procréation. Elle montre que, retrouvant une humilité spontanée face à la nature, l’homme se situe immanquablement aux antipodes de l’héritage de Mai 68. Ce qui n’est pas tout, mais ce qui est déjà ça ! Présent l’a rencontrée.

Thérèse Jacob-Hargot, vous avez publié en février 2010 un essai aux éditions F.X. de Guibert, Pour une libération sexuelle véritable, où vous mettez en valeur les méthodes de régulation naturelle des naissances, à travers une redécouverte du corps. Comment en êtes-vous arrivée là ?

Mon double cursus universitaire de philosophie (Sorbonne-Paris I) et en sciences de la famille et de la sexualité (UC Louvain) m’a fait prendre conscience de plusieurs grandes impasses auxquelles il fallait trouver une porte de sortie. Tout d’abord, le problème numéro 1 des couples aujourd’hui : l’absence de désir. Les couples ne se désirent plus. Ce n’est pas parce qu’on est toujours disponible qu’on en a nécessairement toujours envie. Parfois même, le pouvoir est devenu un certain devoir. A cela, les sexologues préconisent à leurs nouveaux patients de s’abstenir de tout rapport jusqu’au prochain rendez-vous, intéressant, non ?

Aujourd’hui aussi, nous connaissons mieux les problèmes de santé que pose la contraception hormonale. Pour les femmes qui ne sont pas malades, n’est-il pas surprenant de prendre un médicament dont les effets secondaires possibles sont nombreux ? Pour les femmes souffrant de maladies leur interdisant l’usage de contraceptifs hormonaux, que peut-on leur proposer comme alternative pour réguler leur fécondité ?

Et puis, nous savons que les hormones de synthèse contenues dans les contraceptifs hormonaux ne peuvent être détruites, restent présentes dans l’environnement et contribuent à déstabiliser l’écosystème : notre sensibilité écologique ne peut s’y résoudre !

Enfin, sur les 230 000 avortements qui ont lieu en France chaque année, trois femmes sur quatre utilisaient une contraception. Outre les défaillances techniques donnant aux femmes le « droit » d’avoir un service après-vente (l’avortement), il y a les mauvaises utilisations de la contraception qu’on ne pourra, selon moi, jamais résoudre. En effet, la contraception ne respecte pas la personne dans sa complexité, réduisant le désir d’enfant à une volonté individuelle, occultant les désirs du corps et les désirs inconscients.

Plus de 40 ans se sont écoulés depuis Mai 68. D’aucuns qualifieraient votre programme de « retour en arrière ». Vous le voyez plus comme une ré-information répondant à un besoin ?

Au contraire, c’est le moyen de régulation des naissances de demain ! En réalité, le projet de « libération sexuelle » a complètement échoué avec la contraception. De l’impératif divin « Soyez fécond », on est passé à l’impératif contraceptif « Jouissez sans entrave », l’entrave étant l’enfant, la jouissance devenant le but de la sexualité. Etre esclave de ses pulsions et vivre sa sexualité en dépendant du médecin qui prescrit la contraception : est-ce cela être libre ? Le pire est d’avoir accordé à un produit agissant très négativement sur la sexualité des femmes, le fait qu’il l’aurait libérée !

Mais tout cela passe nécessairement par l’abstinence… Comment faire avaler cette nouvelle « pilule » aux jeunes générations ?

Eh bien cela passe très bien chez les jeunes générations ! Elles sont très réceptives et très demandeuses.
Et de façon caractéristique chez les garçons. Pourquoi ? Parce que c’est bien souvent la pornographie qui a fait leur éducation, n’ayant pour d’autres objectifs que la performance et le plaisir, poursuivis toujours plus loin : l’impact est très négatif. Cela induit immanquablement des angoisses et souvent des troubles physiques. Dès lors qu’on leur propose une sexualité détachée d’un devoir de procréation d’un côté, de jouissance et de performance de l’autre côté, ils sortent apaisés. De plus, l’abstinence, c’est aussi un moyen de faire preuve d’imagination, c’est une invitation à la tendresse qui a été laissée pour compte dans la relation amoureuse.

Lire la suite de ce passionnant entretien dans Présent de mardi 1er février, en vente chez votre marchand de journaux !

> Love Generation, le projet de Thérèse Jacob-Hargot.

Une blonde a moins de chances d’être élue « Miss France » qu’une brune

La faute au politiquement correct !

Thibaud

Le GUD prend la défense des chrétiens d’Orient

dans une nouvelle campagne d’affichage :

Thibaud (source)

Soirée EVEN le 8 janvier aux Bernardins

> Découvrez l’Ecole du Verbe Eternel et Nouveau

Thibaud

Le portrait d’Anne-Lorraine Schmitt

par Libération. Extrait :

Ses copines lui connaissaient un béguin d’ado, pas d’amoureux. Pour elle, pas question d’amour avant le mariage. Elle se voyait bien mère de famille – au moins cinq enfants -, se plaisait à s’imaginer pigiste pour se consacrer à ses enfants. Un de ses professeurs du Celsa se rappelle comment, au retour d’un procès, elle avait fait le portrait d’une mère de famille africaine dans un papier«sensible, nuancé, qui montrait une aptitude à décrire et comprendre un monde qui n’était pas le sien». Elle possédait une «foi à déplacer les montagnes», et aussi une lecture «rigoriste» de la religion. Mais parlait des heures avec Aude, profondément athée. Après les scouts, Anne-Lorraine s’est rapprochée de la communauté Saint- Martin, qui organisait des retraites les week-ends, et avec laquelle elle est allée aux Journées mondiales de la jeunesse.

Ses dernières vacances d’été, elle avait brancardé à Lourdes. Elle aimait la belle liturgie, choisissait les messes : prières en latin, chant grégorien.«Toute sa vie, c’était la religion», dit Aude. Anne-Lorraine n’avait pas son permis, c’était un des challenges qu’elle voulait relever : la perspective de l’échec la hantait.

Thibaud

Duc in altum part en mission théâtrale cet hiver !

du 27 décembre au 2 janvier.

Oyez! Oyez! Il manque encore du monde pour que la mission puisse avoir lieu! Appel à toutes les bonnes volontés! Faites-le savoir autour de vous!…

La troupe Duc in altum -composée essentiellement d’étudiants- sera en mission « grand froid » du 27 décembre 2010 au 2 janvier 2011 et donnera représentation de la pièce « Briser la statue » de Gilbert Cesbron sur le message de sainte Thérèse de Lisieux!

La troupe Duc in altum est ouverte à tous les jeunes de 17 à 25 ans qui désirent donner du temps pour évangéliser par le théâtre avec sainte Thérèse. Et c’est gratuit!!!
Si vous voulez participer à cette belle aventure, contactez-nous: nous vous enverrons le script de la pièce de théâtre et nous vous confierons un rôle à apprendre. Cette proposition est ouverte à tous, même à ceux qui ne sont jamais montés sur les planches d’un théâtre: tout s’apprend!!!

Si vous êtes intéressés, contactez la duc’s chef
Aurélie Bourgin au 06 40 12 26 71
aureliebourgin@gmail.com
ou sur le site
www.duc-in-altum.fr

Rome accueille son premier bar catho

Un bar catholique a ouvert ses portes à Rome il y a quelques semaines. C’est un endroit dédié à la jeunesse, avec ordinateurs, bières, musique et expositions. Le diocèse de Rome souhaite offrir aux jeunes la possibilité de se divertir dans un cadre sain. Un équivalent de la Cave 222 à Paris.

Thibaud

Jeunes, Verts et…

Inscription sur les listes électorales1 cons. Enfin pas au point des Jeunes socialistes catalans mais on est on sur la bonne voie !

Thibaud

Augustin : ex-racaille, futur prêtre

Le récit d'une conversion.

Thibaud

Le procès du meurtrier d’Anne-Lorraine Schmitt s’ouvre aujourd’hui

Anne-LorraineLundi s’ouvre le procès de Thierry Deve-Oglou, 47 ans, devant le cour d’assises du Val-d’Oise. Le 25 novembre 2007, il avait tué de 34 coups de couteau Anne-Lorraine, 23 ans. Le Parisien a interrogé le papa d’Anne-Lorraine, Philippe Schmitt

Dans quel état d’esprit êtes-vous à la veille du procès ?

 Ma famille et moi nous y préparons depuis un certain temps, avec anxiété et détermination.

Ce sera très difficile, mais nous serons entourés de nos proches et de nombreux amis. Nous recevons des messages de soutien du monde entier. Cette solidarité dépasse ce que nous avions imaginé. Je serai combatif mais je ne suis pas animé d’un esprit de vengeance. Si c’était le cas, je l’aurai déjà accomplie. Ça ne fera pas revenir Anne-Lorraine. Et nous, nous sommes déjà condamnés au chagrin perpétuel.

Qu’espérez-vous de ce procès ?

J’attends de la justice qu’elle neutralise définitivement ces individus qui sont un danger pour la société et pour eux-mêmes. J’attends une mise à l’écart de la société le plus longtemps possible. Une véritable perpétuité perpétuelle. Ce procès est un passage obligé, mais nécessaire s’il peut contribuer à soulager mon obsession de voir cet homme revenir un jour et couler des jours heureux à 7 km de la maison. Cela me serait insupportable. Je saurais alors prendre mes responsabilités.

Que redoutez-vous ?

La cour d’assises du Val-d’Oise est souveraine. Ce qui m’inquiète, c’est que le jury populaire inflige une condamnation assortie d’une peine de sûreté et que, par la suite, un juge d’application des peines la détricote en catimini. En 1996, cette même cour d’assises avait octroyé au meurtrier un permis de tuer. Elle a banalisé son acte et elle lui a tendu une perche : il a violé une première jeune femme et, en 2007, il a assassiné Anne-Lorraine.

Prions pour la famille Schmitt et aussi, même si c’est difficile, pour le meurtrier.

L’avocat de l’accusé explique sa défense :

Thibaud

Le catéchisme de l’abbé Laguérie en 6 CD audios

soit un total de 35h :

Deux CD pour les vérités catholiques : la doctrine catholique, les preuves de l’existence de Dieu, sa nature, ses attributs, la Trinité, les anges, l’homme, le péché originel, le Fils de Dieu fait homme, l’Eglise, les fins dernières.

Deux CD pour la vie divine en nous : la prière, la grâce, les sacrements en général, le baptême, l’Eucharistie, la Messe, la confirmation et les dons du Saint-Esprit, l’ordre et le sacrement des malades, le mariage .

Deux CD pour la morale du Nouveau-Testament : droit naturel et droit surnaturel, la Foi et l’Espérance, la Charité , la prudence, la justice (en elle-même, envers Dieu, envers le corps, dans les biens, dans nos paroles), la tempérance (le manger, le boire et la chair) la force chrétienne.

On peut donc se procurer l’ensemble ou les disques deux par deux (1-2, 3-4, 5-6).

Abbé Philippe Laguerie Idéal pour tous nos lecteurs adultes qui n'ont plus le temps de lire et/ou qui prennent les transports en commun. Vous n'avez jamais suivi de vrais cours de catéchisme (à ne pas confondre avec les cours de coloriage dans la salle paroissiale de votre enfance) ? Profitez de ce Noël pour commencer !

Ce cours a été mis au point à Saint-Nicolas du Chardonnet dans les années 1985, quand, de un ou deux catéchumènes par an, on est passé à vingt-cinq ou trente. Je salue au passage tous ces baptisés d’alors et j’espère qu’ils ont tous persévéré dans la Foi. Auparavant je prenais chaque catéchumène une heure par semaine et par personne et je serais mort rapidement à la tâche si j’avais gardé cette méthode artisanale, qui pourtant avait aussi ses fruits particuliers. Mais songez qu’en 1987, je m’en souviens, l’abbé Pivert et moi-même avons baptisé 165 personnes, marié 45 couples et enterré 91 chrétiens. A deux, sans compter le reste du ministère !

J’ai donc mis au point ce cours collectif. Aussitôt, nombre de personnes bel et bien baptisées, mais tout aussi ignorantes de la doctrine chrétienne, ont rejoint les catéchumènes. J’ai du dédoubler ce cours oral et, en 1997, j’avais 120 personnes le mardi soir et 45 le samedi matin. En 1990, il a été publié une première fois sur bandes magnétiques et bien vendu pendant longtemps. Puis, à Bordeaux, je l’ai enregistré de nouveau, étant devenu un peu plus bavard…C’est cette version de Bordeaux qui sort aujourd’hui en MP3.

L'abbé Laguérie est aujourd'hui le supérieur de l'Institut du Bon Pasteur (site), une société de vie apostolique de droit pontifical érigée le 8 septembre 2006 par la Congrégation pour le clergé.

Si vous êtes intéressés : philippe.laguerie [at] institutdubonpasteur.org

Thibaud

Ils veulent la guerre scolaire

Ecole-publique-le-hezo Les signataires d'un "appel national pour l'Ecole publique" et laïque ont publié jeudi une lettre ouverte au président de la République lui demandant de "s'engager du côté de l'Ecole publique", ont-ils annoncé dans un communiqué.

Six organisations très à gauche, dont l'Unsa-Education, les parents d'élèves de la FCPE ou encore les lycéens de l'UNL (proche du PCF), avaient lancé fin janvier sous forme de pétition, un appel destiné à contrer les "choix politiques" actuels qui "favorisent le (système) privé". Ce alors que le gouvernement de droite refuse de remettre en cause le très injuste "80/20" qui empêche le privé d'accueillir plus d'élèves. Un peu comme pour l'avortement, la gauche fait mine de perdre du terrain pour qu'on parle d'elle dans les médias alors qu'elle est en position ultra-dominante…

Cet appel aurait recueilli plus de 300 000 signataires en un an : il s'agit de "la plus importante pétition de défense et de promotion de l'Ecole publique depuis 30 ans", selon les organisations signataires, désormais au nombre de 48.

"Nous vous demandons solennellement d'oeuvrer pour que l'Ecole de la République retrouve son rang. Forts du soutien des 300.000 +engagés+ que nous avons rassemblés, nous vous invitons à vous engager, vous aussi du côté de l'Ecole publique", est-il écrit dans la lettre.

Celle-ci est destinée, entre autres, au président de la République, au Premier ministre ou encore aux responsables des partis politiques.

"Nous considérons que l'Ecole de la République est aujourd'hui mise en danger par des choix politiques qui, de fait, favorisent l'enseignement privé et encouragent le consumérisme éducatif", est-il encore écrit dans la lettre.

"Nous considérons que les largesses budgétaires et les encouragements permanents dont bénéficie l'enseignement privé doivent cesser", ajoute-t-elle.

Le fantasme collectif comme moyen de relancer la guerre scolaire. Et pendant ce temps-là, le niveau baisse

Thibaud

L’affaire de Manosque dans « La Voix est libre » jeudi matin sur Radio Notre Dame

avec Philippe Isnard (le professeur suspendu 4 mois), Tugdual Derville, délégué général de l’ADV, Béatrice Barennes, secrétaire nationale à la pédagogie du SNALC et, par téléphone, Daniel Robin, co-secrétaire général du SNES-FSU :

Thibaud

[Paris] Jeudi 9 décembre à 19h : grande veillée de solidarité et de prière

Affiche veillée prière CS

> Liste des intervenants.

Thibaud

10/01 à Strasbourg : soirée-débat du PCD sur la révision des lois de bioéthique

PCDLundi 10 janvier à 20h15 au FEC (Foyer de l'étudiant catholique), place Saint Etienne à Strasbourg, les jeunes du PCD organisent une soirée-débat sur la révision des lois de bioéthique, qui aura lieu fin janvier au Parlement.

Thibaud

Exigeons de Luc Chatel qu’il lève les sanctions prononcées à l’encontre du professeur de Manosque

Ecrivez directement au Sinistre de l'Eradication nationale.

Thibaud