e-deo.info

Connecté au pays réel

E-deo

Action!

Action!

Solidarité!

Archive for L’UE au quotidien

La sécurité du Parlement européen en question

Thibaud

Nicolas Dupont-Aignan s’insurge contre l’agenda Europa

Le candidat à l’élection présidentielle de 2012 s’est confié à Nouvelles de France:

J’ai été indigné. Une fois de plus cette initiative est symptomatique des dérives de l’Union européenne qui nie l’histoire de notre continent. C’est la totale ! Il s’agit d’une tentative de déculturation digne de l’Union Soviétique. La moindre chose aurait été de mettre les fêtes chrétiennes à égalité avec les autres. Et Noël, que tout le monde fête, mérite d’être mieux traité. Cette histoire, c’est comme si on supprimait Yom Kippour des calendriers en Israël…

Quelle est donc selon vous la raison qui a poussé la Commission européenne à réaliser cet agenda ?

La Commission européenne est un pouvoir d’usurpateurs déconnectés de la réalité. Elle a la volonté malsaine de couper les Etats européens de leurs racines, la volonté systématique de détruire les identités et de faire table rase du passé. La chrétienté est un fait historique majeur. Culturellement, nier la dimension chrétienne de l’Europe est un non-sens. C’est aberrant, il suffit de se promener pour la constater…

Enguerran

Victor Lupan : « Bruxelles lutte contre l’histoire »

Coup de gueule de Victor Loupan (*) le 14 janvier 2011 sur Radio Notre Dame, suite au scandale de l’agenda Europa :

« Je me souviens du débat sur les racines chrétiennes de l’Europe où nous avons cédé, où la France a cédé, où tout le monde a cédé. Le tollé qu’a provoqué cet agenda en France est arrivé tard, plus tard qu’en Pologne où il y a eu un cri de désespoir, ou en Italie. En Italie d’ailleurs, il y avait eu l’histoire de la croix qu’il fallait enlever, qui venait aussi de Bruxelles.

Ça fait beaucoup, nous savons que ces gens qui dirigent l’Europe, ces hauts fonctionnaires qui sont à Bruxelles sont ignorants… Mais il y a quelque chose de fondamental, c’est que quand vous luttez contre les nations qui sont constitutives de l’Europe , vous luttez contre l’histoire. C’est assez typique des utopies. L’Europe doit se construire contre ce qui a été fait… L’histoire de l’Europe est perçue comme un vaste crime. C’est un peu l’idée qu’avaient en 1917 les bolchéviques de l’histoire de la Russie, l’histoire du monde est une histoire ignoble; l’histoire, c’est une horreur, il faut sortir de cette horreur. Et puisque le christianisme a été le moteur, le concepteur, le sang qui coulait, l’âme de ce monde, il faut le détruire.

Donc, on a affaire à des iconoclastes modernes, des ignorants, à des gens qui nous ont déjà beaucoup trop affaiblis et qui maintenant essaient de nous enlever notre âme, notre identité, notre essence, enfin ils essaient de faire quelque chose de virtuel, de sympa… »

(*) directeur des Éditions de l’Œuvre, exilé d’Union Soviétique avec sa famille en 1974.

Thibaud (merci à EVR)

Agenda Europa : l’Italie demande son retrait, la Pologne proteste officiellement

Lu chez Daoudal :

L’Italie a demandé à la Commission européenne de retirer l’agenda distribué aux écoliers, qui ignore les seules fêtes chrétiennes. Le ministre des Affaires étrangères Franco Frattini a déclaré que cet agenda était « indécent », et que, non seulement il était offensant pour tous les chrétiens dans le monde, mais qu’en outre il était contraire à la liberté religieuse et à la dignité des religions qui sont un fondement de l’Union européenne.

La Pologne a également officiellement protesté.

En vain pour l’instant.

Thibaud

L’Agenda Europa : pro-mort

en plus d’être antichrétien. Dans les pages de propagande citoyenne qui l’accompagnent, on y vante « le sexe sans risque » (page 60) :

Les contraceptifs, comme la pilule, ne protègent pas contre les maladies. Si vous êtes homosexuel, la question de la grossesse ne vous préoccupe peut-être pas, mais les IST concernent tout le monde: homos et hétéros.
Lorsqu’on commence à avoir des relations sexuelles, on peut limiter les risques d’infection en évitant de multiplier les partenaires, en se faisant régulièrement dépister et en utilisant toujours un préservatif.
Le préservatif permet d’empêcher la propagation des maladies. Certaines maladies se transmettent par simple contact avec la peau et d’autres par les liquides corporels, c’est pourquoi il est important de toujours utiliser un préservatif, quel que soit le type de rapports sexuels que vous avez.
Vous avez le droit de savoir si votre partenaire a ou a eu une IST avant de commencer à avoir des relations sexuelles avec lui ou elle. Posez la question avant. Protéger sa santé sexuelle est une question de respect de soi et de son corps.

Rappelons que cet agenda s’adresse à des collégiens et à des lycéens…

Thibaud

La Commission européenne discrimine les fêtes chrétiennes dont Noël

Lu sur l’Observatoire de la christianophobie :

La Commission européenne a produit plus de trois millions d’exemplaires d’un agenda aux couleurs de l’Union européenne pour les écoles secondaires qui ne contient aucune référence à Noël, mais qui comprend la mention de fêtes juives, hindoues, sikhs et musulmanes.

La page du 25 décembre est vide et en bas, figure ce message: « Un véritable ami est quelqu’un qui partage vos préoccupations et votre joie ». Difficile de faire plus « religieusement » correct !

Le calendrier comprend les fêtes musulmanes, hindoues, sikhs, juives. Entre autres… Sans oublier la Journée de l’Europe et d’autres dates clefs de l’Union européenne. Aucune fête chrétienne n’est signalée alors que le christianisme est la religion la plupart des Européens. Johanna Touzel, porte-parole de la Commission des Episcopats de la Communauté Européenne (COMECE) a jugé la sortie de cet agenda « incroyable ».

Thibaud

Et si la France bénéficiait de l’euro ?

La France « super-passager clandestin de la zone euro » ?

Thibaud

Pas de porno ? Pas de papier !

Conséquence de l'activisme des organisations homosexualistes en Europe, les demandeurs d'asile sont de plus en plus nombreux à se déclarer homosexuels. La République tchèque leur fait visionner des films pornographiques pour vérifier la véracité de leurs dires…

Ambroise

Le MPF s’en prend au « dogme de la monnaie unique » et demande la sortie de l’euro « avant qu’il ne soit trop tard »

Communiqué

Logo_mpf Le Mouvement pour la France, par la voix de son leader Philippe de Villiers et de ses militants, a toujours alerté l’opinion et les autorités publiques sur les dangers de l’euro.

Au vu de l’actualité, nous pourrions clamer haut et fort « Nous vous avions prévenu ! » mais en dépit de la colère que nous éprouvons à l’égard des élites gouvernantes et de leur irresponsabilité, nous ressentons surtout une immense tristesse pour notre pays et tous les Français victimes d’une crise aggravée par les effets néfastes de l’euro.

L’obstination des instances européennes à vouloir soutenir le dogme de la monnaie unique est consternante ! Certains politiques comme Jacques Delors n’hésite pas à déclarer, encore aujourd’hui, que « L’euro a permis à l’Europe de connaître 10 ans de croissance acceptable ». De qui se moque-t-on ?! Toutes les données chiffrées montrent que depuis 10 ans, la croissance et l’emploi ont été plombés dans la zone euro !

Et pourtant, dès l’origine, l’idée même de créer une monnaie unique au sein d’un rassemblement de pays aux dynamiques économiques, sociales, fiscales et démographiques différentes était une aberration. L’euro est un corset à taille unique pour seize économies divergentes. La grave crise économique que nous traversons démontre douloureusement que l’euro fort, censé garantir des politiques vertueuses, n’a fait qu’encourager un cycle infernal : toujours plus de dépenses (essentiellement sociales) et toujours moins de recettes (notamment liées aux exportations) !

La politique monétaire unique prive les états membres de l’UE des instruments essentiels de leur souveraineté économique. Elle ne permet plus d’avoir une politique monétaire et budgétaire nationale indépendante et une devise flexible.

La surévaluation de l’euro vis-à-vis du dollar et du yuan est catastrophique pour nos entreprises : l’euro cher pénalise nos exportations et subventionne les importations sur tous les échanges hors zone euro (46 % de notre commerce extérieur). Ainsi, les entreprises qui facturent en dollar ou en yuan sont largement avantagées. L’exemple d’Airbus face à Boeing en est l’illustration. Le président de EADS, Louis Gallois, a déclaré « Chaque hausse de 10 centimes d’euro face au dollar coûte un milliard ! ».

Il est facile de comprendre que l’euro cher contribue largement à la désindustrialisation de la France et accélère sa mutation vers une économie de services. Moins nos entreprises sont productives, plus le travail et les salaires sont sous pression. La productivité des entreprises et la croissance étant plombées, nos entreprises délocalisent dans les pays à bas coûts, ou n’embauchent plus et ne peuvent augmenter les salaires.

Il apparaît clairement qu’une monnaie unique surévaluée et la fin des protections douanières qui expose les produits français à un dumping monétaire, social et environnemental insoutenable, conduisent inéluctablement à une déflation salariale et une paupérisation des travailleurs français.

Les consommateurs ont également été les premières victimes de l’euro fort. En effet, depuis la mise en place de l’euro, les prix des biens de grande consommation ont augmenté de 29 %. La hausse moyenne du caddie en trois ans est de 11.5 % !

Soyons clairs, la politique de la BCE a été essentiellement conçue pour répondre aux besoins de l’Allemagne. L’Allemagne ne pouvait approuver la politique monétaire unique qu’à la condition que l’euro soit plus fort que le mark. C’est ce qui lui a d’ailleurs permis de financer les coûts liés à sa réunification. Pendant ce temps, la France aggravait ses déficits commerciaux.

Mais si nous y regardons de plus près, il y a pire que cela. Ainsi la crise de 2008 a montré au monde entier ce que les élites et les rois de la finance cherchaient à nous dissimuler : prenant l’euro fort pour une protection, la plupart des Etats ont emprunté sans compter pour financer des déficits de plus en plus abyssaux. A l’abri des traités, sous couvert de rigueur budgétaire imposée par le pacte de stabilité, les banques ont largement prêté aux Etats endettés de l’UE, tout comme elles finançaient les subprimes aux Etats-Unis. Ce système ne pouvait qu’exploser !

1euro Il est évident que l’urgence pour les pays européens en difficulté et donc aussi pour la France est de réduire la dette et d’orienter à nouveau la dépense vers l’investissement productif. Mais cela ne pourra pas être fait sans dévaluation afin de renouer avec la compétitivité et donc la croissance. La seule façon d’y parvenir est d’abandonner la monnaie unique au profit d’une monnaie commune. Ainsi, le rétablissement des monnaies nationales reposerait sur la richesse réelle (et non plus virtuelle) des Etats et la monnaie commune pourrait être utilisée pour financer des projets européens ambitieux.

Notre pays a besoin de réformes. Certes ! Mais tant que notre monnaie sera dictée par les besoins allemands et notre économie soumise à une concurrence déloyale avec des pays où les coûts sont 20 à 30 fois inférieurs aux nôtres, l’efficacité des réformes en sera sérieusement altérée.

Thibaud

Dupont-Aignan candidat en 2012

Un candidat souverainiste et républicain.

Arthur

Barcelone : des homosexuels extrémistes ont prévu de s’en prendre au pape dimanche

en organisant sous ses yeux un "kiss in" entre personnes du même sexe.

Thibaud

Nigel Farage VS l’impôt européen

Vu mercredi au Parlement européen :

Thibaud (source)

Feu Louvain la catholique

De mon confrère Vini Ganimara :

Je viens de lire cette nouvelle à la fois effarante et tristement prévisible: l’université de Louvain, la plus vieille université catholique du monde à être encore en service comme université et comme officiellement catholique, vient d’entamer un « débat » pour savoir si elle devait garder « l’étiquette » catholique…
Après tout, si elle l’abandonnait, les choses seraient plus simples et plus claires, car, sur le fond, on voit mal comment prétendre qu’elle est dévouée à l’intelligence de la foi!

Thibaud

Des députés MPF, UMP et NC contre les financements français versés à la Turquie

Le MPF communique :

Mpf Dans le cadre de l'examen du projet de loi de finances qui débute la semaine prochaine à l'Assemblée nationale, Véronique Besse et Dominique Souchet ont cosigné un amendement avec une cinquantaine de députés UMP et Nouveau Centre. Chaque année, 127 millions d'euros sont versés par la France à la Turquie par le biais de l'Union européenne.

Pour Véronique Besse et Dominique Souchet, co-auteurs de cet amendement, l'arrêt de ce financement est triplement justifié :

 D'abord parce que, compte tenu de la dette croissante de notre pays et du contexte économique, la France n'en a plus les moyens ;

 Ensuite, parce que la Turquie ne remplit à ce jour qu'un tiers de ses obligations par rapport au calendrier fixé ;

 Enfin, car la Turquie n'est pas en Europe et par ce que cette adhésion n'est pas souhaitée par les Français.

Thibaud

8 000 personnes manifestent pour la famille à Belgrade

Lu sur Nouvelles de France :

Manifestants venus en famille, avec leurs enfants, se mêlaient à des jeunes, appartenant à des groupes de supporters de football, avec pour mot d'ordre «la défense de la famille» samedi à Belgrade.

Au total, quelques 8 000 personnes ont remonté une rue piétonne animée, avant de se diriger vers le Parlement serbe, sans le moindre incident. Les forces de l'ordre étaient présentes en nombre. «L'Etat ne fait rien pour aider la famille alors qu'il autorise ce rassemblement contre-nature. Nous voulons l'interdiction de cette marche», a déclaré Miroslav Parovic, l'un des porte-parole de l'organisation nationaliste Dveri, à l'origine de la manifestation.

Accompagné de son épouse et de leur deux enfants en bas âge, Janko Milicevic, 35 ans, explique sa participation à la manifestation : «la gay pride est un thème imposé qui n'a rien à voir avec les priorités, économiques ou sociales de ce pays, je suis ulcéré par l'attitude servile de l'Etat qui exécute la volonté d'un lobby et aussi par les positions du type: nous mesurerons le degré de votre démocratie par la tenue ou non d'une réunion d'homosexuels».

Allusion à l'UE qui dépêchera demain son "ambassadeur" (sic) à la gay pride de Belgrade. Entre 3 et 5 000 policiers (soit 3 fois plus que le nombre de participants attendus) seront mobilisés dimanche afin d'éviter que la manifestation obscène tourne à l'émeute.

Thibaud

La montée tranquille de la droite de la droite en Europe

Entendu ce matin sur RTL :

Thibaud

Commission européenne : le français n’est plus qu’une langue anecdotique

Lu sur Nouvelles de France :

Commission europenne l’anglais est la «langue source» de 75% des documents rédigés par la commission, contre 8,32% pour le français et 2,74% pour l’allemand. Bien sûr, les documents définitifs seront, un jour ou l’autre, plutôt l’autre d’ailleurs, traduits dans les autres idiomes de l’Union, et notamment en allemand et en français, les deux autres langues de travail de la Commission. Mais, désormais, presque tout le travail préparatoire s’effectue en anglais ce qui oriente évidemment le fond des textes.

L’essor de l’anglais, qui a ramené toutes les autres langues de l’Union au rang de langues tribales, a été extrêmement rapide. Il a commencé avec l’élargissement aux pays nordiques, en 1995 (et non avec l’adhésion de la Grande-Bretagne et de l’Irlande en 1973, ces deux pays ayant toujours respecté les accords Pompidou-Heath et envoyé à Bruxelles des diplomates et fonctionnaires parlant français). En 1997, l’anglais passe devant le français comme langue source des documents (c’est-à-dire comme langue d’origine), avec 45 % contre 41 % pour le français et 5 % pour l’allemand. La part d’utilisation du français s’est ensuite littéralement effondrée : 32 % en 2000, 26 % en 2004, 12 % en 2008. Avec moins de 10 %, la langue française n’est désormais plus qu’une langue anecdotique au sein de la Commission.

Thibaud

Paul-Marie Coûteaux s’en prend à la Commission européenne et à Viviane Reding

sur Nouvelles de France :

PMC La Commission et Madame Reding sont dans leur rôle quand elles ne font qu'appliquer les traités. Ce rôle est une imposture, il est illégitime mais légal puisqu'il correspond à des traités signés par la France. Il n'est pas normal qu'une Commissaire que personne ne connaît se croit chargée d'une mission politique. Il est scandaleux qu'elle et ses confrères aient le pouvoir de traduire des Etats en justice. C'est à angle droit le torpillage du demos. Déjà 80 procédures d'infraction ont été lancées contre la France. Depuis le début, on a dépassé les 700 millions d'euros d'amende infligés par la Cour du Luxembourg saisie par la Commission et ça augmente à mesure que le pouvoir que nous leur donnons augmente. Bien sûr, les Français ne sont pas au courant. A l'occasion de la polémique des Roms, ils ont découvert que la Commission bénéficiait d'un contrôle de nos actions dans un très grand nombre de domaines, notamment pour ce qui concerne la libre circulation des personnes. Il s'agit d'un diktat pur et simple. Je ne sais même pas si les Allemands avaient un tel comportement sous l'Occupation !

Thibaud

Le bisphénol A serait sans danger

Le composé chimique utilisé dans la fabrication de plastiques alimentaires serait sans danger, assure l'agence européenne pour la sécurité des aliments. Cet été, la France a interdit la fabrication de biberons contenant la molécule. Sous la pression des écologistes.

Thibaud

Contre la remise en cause du droit à l’objection de conscience des soignants

signez l'appel de l'Alliance pour les Droits de la Vie :

Adv Le 7 octobre 2010, le Conseil de l’Europe, qui regroupe 47 pays, soumettra au vote une résolution pour « réglementer le droit à l’objection de conscience » dans le domaine médical. Il s'agit ni plus ni moins d'une remise en cause de ce droit essentiel des soignants et d'une atteinte à leur liberté de conscience.

Nous, citoyens d’un pays membre du Conseil de l’Europe
-   nous n’acceptons pas la remise en cause de la clause de conscience des professionnels de santé ;
-   nous réaffirmons notre attachement au droit de tout professionnel de ne pas être forcé de collaborer à un acte que sa conscience réprouve ;
-   nous récusons toute idée de liste d’objecteurs, porte ouverte aux brimades et discriminations professionnelles.

Au nom de la liberté de conscience, telle qu’elle est reconnue notamment par la Charte des droits fondamentaux de l’Union Européenne, nous demandons solennellement aux parlementaires qui représentent nos pays au Conseil de l’Europe de faire barrage à cette grave atteinte à la liberté.

Précisément, Le texte débattu le 7 octobre vise les soignants qui ne veulent pas participer à des actes contraires à leur conscience comme l’avortement, la stérilisation, des techniques d’assistance médicale à la procréation voire l’euthanasie dans les Etats membres où elle serait légale.

Le projet constitue une attaque au droit à l’objection de conscience qui subirait notamment 3 graves entorses : 
 
1/ L'obligation de pratiquer l’acte « en cas d’urgence ».
2/ L'interdiction d’exercer l’objection de conscience aux personnes participant « indirectement » à l’acte.
3/ L'instauration d’une liste officielle d’objecteurs.

>>> Signez l'appel !

Thibaud