e-deo.info

Connecté au pays réel

E-deo

Action!

Action!

Solidarité!

Archive for Elections

Les conservateurs catholiques n’ont pas le droit de se diviser à un an de la campagne des présidentielles

de 2012. Plaidoyer.

Thibaud

Promenade sur la toile (06/01/09)

Chicago : le Cardinal George appelle ses paroissiens à lutter contre l'avortement

Le Cardinal-archévêque de Chicago, Mgr Francis George, a célébré une Messe pour la vie samedi soir dernier en l’église de la Reine du Rosaire à Elk Grove Village, dans la banlieue de Chicago (Illinois).

La messe avait lieu alors que le 22 janvier prochain, les Etats-Unis se souviendront que depuis l’arrêt Roe v. Wade rendu par la Cour suprême fédérale il y a 36 ans, l’avortement est institutionnalisé. Comme chaque année, de grosses marches pour la vie sont prévues, notamment à Washington D.C. et à San Francisco.

En substance, le message du Cardinal George à ses paroissiens était de ne pas se décourager, de garder l’espérance malgré les légitimes inquiétudes des défenseurs de la vie et de continuer à travailler ensemble pour se battre contre l’avortement lorsque le nouveau Président démocrate des Etats-Unis, Barack Obama, prendra ses fonctions.

« Tuer des enfants dans le sein de leur mère est un pêché grave« 

Pendant l’homélie, le Cardinal George, vêtu de blanc, a tout d’abord parlé de la fête de l’épiphanie qui célèbre la venue des Rois Mages guidés par une étoile aux pieds du Christ nouveau-né.

Puis, il a qualifié d’ « injustes » les lois mortifères. « Les bonnes lois protègent. La loi ne doit pas détruire. La vie est préciseuse » a-t-il déclaré.

« Nous devons coopérer, nous devons être unis pour faire face aux problèmes économiques. Nous devons apporter ensemble la paix dans le monde et dans nos villes » a continué le Cardinal George qui a confié son inquiétude de voir les activistes pro-avortement faire du droit de tuer les enfants pas encore nés un droit humain (à ce sujet, nous renvoyons nos lecteurs vers le passionnant numéro de La Nef de janvier 2009 consacré aux droits de l’homme). « Cherchons un signe d’espérance« .

Les paroissiens, encouragés par le Cardinal à pratiquer, invités à s’investir pour défendre la vie

« La Messe est essentielle pour se comporter en chrétiens et être des témoins d’espérance » explique Diane Ambrose, de Elk Grove Village.

« Le Cardinal George a dit de chercher des signes d’espérance en ces temps difficiles et de travailler tous ensemble pour lutter contre l’avortement » explique-t-elle après la Messe et avant une réception qui se tient au gymnase de l’école.

Mary Larkin of Des Plaines explique qu’elle est reconnaissante envers le Cardinal George pour son message. Larkin, 56 ans, est elle aussi très inquiète du projet de société mortifère du Président Barack Obama.

« Je pense que le mandat de notre Président va être particulièrement injuste pour les plus faibles. Je suis reconnaissante envers notre cardinal, qui se tient debout pour défendre les plus faibles – les enfants non nés ».

De leur côté, les organisations pro-avortement se sentent plus en sécurité cette année en raison de l’élection de Barack Obama.

« Les fondamentaux de la décision de justice Roe v. Wade sont plus en sécurité cette année qu’ils ne l’ont été depuis longtemps » explique Catherine Caporusso, présidente de la coordination pour le Nord de la banlieue de Chicago de la National Organization for Women. Au cours d’une conversation téléphonique, elle explique qu’il reste beaucoup de travail à accomplir. Elle pense à l’éducation sexuelle et à la contraception dans les écoles, qui fait l’objet d’un débat acharné aux Etats-Unis et à laquelle s’oppose l’Eglise catholique et les associations pro-vie. En effet, de la mentalité contraceptive découle la mentalité abortive.

Vaclav Klaus veut aider l'Europe à devenir "vraiment démocratique"

avec

La République tchèque a pris le 1er janvier la présidence tournante du conseil européen, succédant à la France. Le président Vaclav Klaus, détesté par les européistes mais qui jouit d’une cote de popularité de plus de 60% dans son pays, a prononcé son discours de vœux devant le drapeau tchèque et les armoiries nationales. A cette occasion, il a répété que s’il n’y avait pas d’alternative à la présence de la République tchèque au sein de l’Union européenne, il y a cependant de nombreuses méthodes et formes de construction européenne.

« Il n’y a pas d’alternative à notre intégration à l’Union européenne et il n’est pas honnête d’insinuer que nous ayons une attitude opposée. Cependant les méthodes et les formes d’intégration européenne peuvent être très variées. Certaines d’entre elles ouvrent la voie vers un monde plus libre, d’autres vers un monde moins libre. Les élections au Parlement européen en juin prochain pourront contribuer à la recherche d’une organisation rationnelle de l’Europe. Participons-y !», appelant les Tchèques à voter lors de ce scrutin.

« Nous allons avoir l’opportunité certaine d’influencer les opérations de cette institution majeure. C’est notre intérêt de réussir au mieux dans ce rôle, et pas seulement en matière administrative ou d’organisation », a-t-il dit. « Nous voulons aider l’Europe à devenir un espace vraiment démocratique où la décision politique est aussi proche que possible des citoyens, où les politiciens sont responsables vis-à-vis de leurs électeurs et peuvent être contrôlés efficacement. Aussi, nous sommes intéressés par un mécanisme qui permettrait ce contrôle, c’est le cœur de l’actuelle dispute sur le traité de Lisbonne. »

Le Président Klaus a ensuite abordé la question de la crise financière et ses retombées sur l’économie. D’après Václav Klaus nous pouvons et devons éviter la crise mais nous ne pouvons pas éviter ses conséquences car nous sommes une économie ouverte qui dépend de ses exportations. La crise ne sera pas conjurée par des interventions exagérées et irréfléchies dans les mécanismes économiques qui sont déjà responsables de la situation actuelle.

Et Václav Klaus de constater que l’année qui commence sera plus difficile pour le gouvernement et pour l’ensemble de la société tchèque. « Nous avons besoin d’un gouvernement fort, solide et efficace qui sera amical vis-à-vis des citoyens, qui ne sera pas hautain et ne limitera pas leurs possibilités par de nombreuses mesures et interdictions bureaucratiques, un gouvernement qui saura communiquer avec les citoyens et qui leur donnera l’impression d’être leur gouvernement.»

Le discours du président a suscité des réactions plutôt favorables sur la scène politique tchèque. Les hommes politiques le qualifient de « modéré », d’« équilibré », de « classique » ou de «plutôt général». D’autres reprochent à Václav Klaus de ne pas être assez concret. Le chef du Parti des Verts et ministre de l’Environnement Martin Bursík estime, lui, qu’il s’agit d’un tournant intéressant dans l´attitude du président. De l’avis de Martin Bursík, un discours neutre et peu concret vaut mieux qu’un discours provocateur, conflictuel et destructif.

De son côté, le Premier ministre Mirek Topolanek (qui est le président du Conseil européen) a déclaré que « le traité de Lisbonne n’est pas précisément une des priorités de notre présidence ». Il pense que la République tchèque ratifiera le traité pendant cette présidence, mais que « si elle ne le fait pas, ce ne sera pas mortel »…

Californie : des militants homos sacagent une église ultra-progressiste

Des croix gammées noires ont été peintes sur un édifice catholique, l’église du Très-Saint-Rédempteur à San Francisco. Ce, alors même que la paroisse est elle-même ultra-progressiste, son curé, le Père Steve Meriweather expliquant à la radio locale KCBS que ses paroissiens partagent le « sentiment anti-Proposition 8″ des vandales. «Je pense qu’il est regrettable qu’ils aient choisi d’attaquer notre communauté », a-t-il déclaré « parce que c’est la mauvaise. »

La mauvaise communauté, pas la mauvaise manière de faire pour ce prêtre homofou !

Les catholiques, mais aussi les protestants et les mormons de Californie ont en majorité voté pour la proposition 8 lors d’un référendum organisé le 4 novembre dernier. Celle-ci permet d’interdire constitutionnellement les parodies homosexuelles de mariage autorisées en 2007 par les juges activistes de la Cour suprême locale.

Suite à cette victoires des défenseurs de la famille, des homosexuels extrémistes ont été jusqu’à user de la violence, montrant du même coup leur vrai visage.

La police de San Francisco enquête.

Promenade sur la toile (05/01/09)

  • Bush Père verrait bien son fils Jeb Bush (ancien gouverneur de Floride, converti au catholicisme et pro-vie décomplexé) Président des Etats-Unis.
  • Selon L’Osservatore Romano, la pilule est une cause de l’infertilité grandissante chez les hommes et pollue les rivières.
  • Après Giscard, Philippe de Villiers s’en prend aux éoliennes (1 et 2).
  • Sarthe : des partisans de Mgr Gaillot sabordent leur association. Bon débarras !
  • Coup de tonnerre en Italie : le Saint-Siège n’adoptera plus automatiquement les lois votées par le Parlement italien.
  • Européennes : confirmation de l’alliance entre Jean-Claude Martinez et Carl Lang.
  • Le blog Les Coulisses de Bruxelles du journaliste fédéraliste Jean Quatremer confirme son succès. Tout aussi intéressant mais conservateur assumé, le blog Bruges Europe que nous conseillons à nos lecteurs >>>

Roselyne Bachelot candidate aux régionales

dans les Pays de la Loire.

Le ministre de la Santé, connue pour ses penchants idéologiques mortifères (pro-avortement, obsédée par la contraception, homofolle… Le pire, c’est qu’elle se prétend catholique !), a annoncé avant Noël qu’elle était candidate pour être tête de liste UMP aux élections régionales de 2010, poussée par son ami François Fillon.

Roselyne Bachelot a prévu de s’exprimer plus longuement après les fêtes.

En apprenant la nouvelle, le président du conseil général du Maine-et-Loire Christophe Béchu, qui a pourtant la réputation d’être un catholique convaincu et dont le père est diacre à Angers, a salué cette décision et lui apporte « son soutien dans cette nouvelle étape« . Il a annoncé lui-même sur la chaîne de télévision locale Angers 7 qu’il ne sera pas candidat aux Régionales 2010. Avant moi, le déluge…

Philippe de Villiers ne l’entend pas de cette oreille

« Aucune liste de droite ne peut gagner les Pays de la Loire sans mon appui. » Philippe de Villiers donne le ton et prévient que si l’UMP confie la conduite d’une liste à Roselyne Bachelot pour les régionales de 2010), ce sera sans son soutien. « Si elle était candidate, un grand nombre d’élus de terrain de la droite régionale se rassembleraient derrière un autre candidat incarnant une véritable alternative » à la majorité actuelle de Jacques Auxiette (PS).

Pourrait-il être ce candidat ? La réponse est claire, c’est « non ». Il pense plutôt à des élus comme son fidèle lieutenant, le sénateur Bruno Retailleau, dans le camp villiériste donc, mais pas seulement. « La droite et le centre ne manquent pas de bons candidats potentiels dans cette région. »

Le président du conseil général de Vendée reproche à la ministre de la Santé d’être « fantasque ». Elle serait, selon lui, « plus à l’aise dans les émissions de télévision de MM. Ruquier ou Fogiel que sur le terrain » et « créatrice de division ».

Après cette charge, le leader du MPF s’interroge sur cette annonce et ironise : « Si l’UMP est à ce point en panne de candidats, il faut me consulter… En fait, je me demande si ce n’est pas Jacques Auxiette qui a soufflé le nom de Roselyne Bachelot. Car, si c’est elle, il est sûr d’être réélu. »

Californie : malgré les embûches, les défenseurs de la famille passent à la vitesse supérieure

Les défenseurs de la proposition 8 (nos articles) ont indiqué vendredi avoir demandé à la Cour suprême de considérer que les parodies homosexuelles de « mariage » étaient désormais nulles et non avenues. On en compterait 18 000, les extrémistes homosexuels de Californie s’étant passés le mot pour tenter de créer une situation de fait.

Dans leur argumentaire, les membres de la coalition « Protect Marriage » expliquent que «la brièveté de la proposition 8 la rend très claire. Il n’existe pas de clauses conditionnelles, d’exceptions, d’exemptions ou d’exclusions. (…) cette formulation englobe autant les mariages entre personnes du même sexe conclus avant qu’après» l’adoption du référendum.

On apprend aussi que le Procureur général de Californie Jerry Brown, qui avait promis de défendre la proposition 8 devant la Cour suprême de l’Etat vient de changer de camp et dénonce désormais une « tyrannie de la majorité » (sic) contre laquelle la constitution protège. Ce que n’aurait pas été une victoire des opposants à la proposition 8, soyons-en certains !!!

Ajoutons à ce petit jeu truqué d’avance que le lobby homosexuel prévoit d’organiser en janvier une série de protestations dans l’Etat de Californie pour rappeler à Obama ses promesses de février 2008, parmi lesquelles la fin des lois fédérales discriminant les homosexuels comme… le Défense Act Of Marriage (DOMA).

Les "Jeunes pour la France" ont leur site !

Les Jeunes pour la France, du Mouvement pour la France de Philippe de Villiers, ont enfin leur site. Entretien exclusif avec Thibaud Vincendeau, responsable des JPF.


Pourquoi un site pour les JPF ? Quoi de neuf par rapport au site du MPF ?

La création d’un site internet pour les JPF était à mon sens essentielle pour assurer la vie du mouvement, aussi bien d’un point de vue communicatif, qu’informatif. Aujourd’hui, les gens passent plus de temps derrière leurs ordinateurs que devant leurs TV. Internet est un média fréquenté, très large et il revient à nous, militants, d’occuper cet espace pour faire connaître nos convictions.

De plus, je souhaite faire de ce site une plate forme de formation destinée aux jeunes militants. Vous y trouverez donc des interventions de spécialistes ainsi que des textes de fond… C’est déjà une différence avec le site national du MPF.

Être jeune implique une approche différente de la politique, les attentes ne sont pas les mêmes, les méthodes non plus. On utilise d’autres outils (Facebook, forum, autre différence avec le site du MPF…) que vous retrouverez sur notre site. Il nous fallait donc doter les JPF d’un outil qui leur ressemble : dynamiques, intègres, dévoués, libres et rebelles.

Quel rôle internet peut-il jouer dans le combat des idées (combats politique et culturel) ? On constate que les sites les plus fréquentés sont ceux des médias de masse, pas franchement de notre bord (TF1, Le Monde…) ?

Internet joue certes un rôle majeur dans le combat culturel et politique. Cependant, l’ e-militantisme est interdépendant du militantisme de terrain. Sans l’un, l’autre n’est pas efficace. Donc, le rôle d’internet est d’avant tout informer, développer l’esprit critique à travers des vidéos par exemple. Tandis que le rôle de l’action de terrain est de développer humainement son réseau, et d’appliquer de manière concrète nos convictions.

Quant à la domination des sites des médias, de masse, il ne faut s’en prendre qu’à nous même. Oui, nous manquons indéniablement de professionnalisme, bien qu’il existe des initiatives intéressantes. Sur le site des Jeunes, nous allons essayer de donner une place prépondérante à la vidéo. Ce qu’il nous faut, c’est une web tv.

Quelle importance va avoir selon vous internet dans les prochaines élections (européennes) ? Le MPF va-t-il prendre exemple sur la web-campagne de Barack Obama, sans doute la plus efficace jamais mise en place ?

Évidement, internet va occuper une place importante dans la prochaine campagne. Nous avons d’ailleurs déjà mis en ligne un site pour Patrick Louis (Secrétaire général du MPF), renouvelé l’ »observatoire de l’union européenne », le site du MPF et mis en ligne le site des JPF.

La campagne internet de Barack Obama présente en effet des aspects très intéressants. Mais je ne suis pas convaincu que la numérisation de la politique soit une bonne chose. La politique, au sens noble, doit malgré tout être un rapport de confiance et de service entre Hommes, de visage à visage.

Elections européennes : tensions chez les écolos

A l’approche des élections européennes, la liste « Europe Ecologie » qui rassemble large (de José Bové à Antoine Waechter en passant par Jean-Paul Besset, bras droit de Nicolas Hulot) commence à voir sa belle unité, parfaitement affichée depuis quelques mois, se fissurer. Ainsi, le grand meeting prévu jeudi prochain à Lyon a été purement et simplement annulé. La salle avait pourtant été payée. C’est dire la malaise actuel chez les leader de ce rassemblement.
Pour Daniel Cohn Bendit, « le problème porte sur les têtes de liste ». Les militants n’hésitent pas à lancer des pétitions sur internet pour soutenir tel ou tel candidat comme par exemple Michèle Rivasi, adjointe au maire de Valence. Le fond du problème, c’est le fonctionnement même du rassemblement. Personne ne sait exactement qui décide, les mécanismes de désignations des candidats étant plus que flous. Va-t-on assister au même scénario que lors de la présidentielle de 2007 où les collectifs altermondialistes s’étaient déchirés à propos de la désignation de leur candidat. José Bové s’était finalement présenté et avait obtenu 1.32% des voix…

Californie : la proposition 8 sur la bonne voie

It’s official!

The official Statement of the Vote has been released by the Secretary of State. Proposition 8 passed by a margin of 52.3% to 47.7%. We won by a margin of 600,000 votes: 7,001,084 to 6,401,483.  To provide some context for this vote:

  • Prop. 8 received 2,150,000 MORE votes than did Arnold Schwarzenegger when he was reelected in 2006
  • Prop. 8 received nearly 2 million MORE votes than Dianne Feinstein did when she was reelected to the US Senate in 2006
  • Prop. 8 received 250,000 MORE votes than did John Kerry when he carried California in 2004
  • Prop. 8 received 45,000 MORE votes than did Barbara Boxer in her landslide reelection to the U.S. Senate in 2004 
  • Prop. 8 passed with approximately the same percentage of the vote that Barack Obama received nationally

You can review the county-by-county results of Proposition 8 by going to the California Secretary of State’s Web page. Click here.

Prop 8 Legal Defense to Be Filed this Week

Attorneys for the ProtectMarriage.com campaign will submit the next round of legal briefs to the California Supreme Court this week in our efforts to defend Proposition 8 against three legal challenges.  Legal briefing will continue through the holidays until we file our final papers in late January 2009.  Then, the seven-member Supreme Court will decide when to hold a hearing for oral arguments, possibly as soon as March 2009.

This week’s written arguments, filed on behalf of our campaign and the official proponents of Proposition 8, will show the Court that Prop. 8 is a properly enacted initiative constitutional amendment, and not an improper “revision” to the state constitution, which can be done only with a two-thirds vote of the Legislature.

The San Francisco Chronicle published a comprehensive article last month covering some of the legal issues surrounding the challenge to Proposition 8. Here are excerpts:

“Historically, the odds are against the challengers of Prop. 8′s constitutionality. The court has allowed some ground-breaking constitutional changes to become law by initiative – the Proposition 13 tax limitations, restoration of the death penalty, legislative term limits and a pro-prosecution overhaul of evidence rules – and declared only two measures to be constitutional revisions.

“A revision, the justices said in the Prop. 13 case, must be something fundamental, a ‘drastic and far-reaching change in the nature and operation of our governmental structure.’

“The court has never said that the repeal of a single right, like the right to marry, amounts to a constitutional revision. Opponents of Prop. 8 argue that the court should set a standard that protects a historically persecuted minority group from losing rights by majority vote.

“Although legal commentators are divided, most appear to consider the argument a long shot.

« ’It’s very hard to argue that this narrowly written constitutional amendment changes the fundamentals of our state government,’ said Ethan Leib, a constitutional law professor at UC Hastings in San Francisco and a supporter of same-sex marriage. “The reason that California has a ‘flexible and inviting (constitutional) amendment procedure,’ he said, ‘is that the people, rather than the judges, get to say what the Constitution means.’

“Another Hastings professor, Calvin Massey, invoked the court’s 1978 ruling upholding the death penalty as a reason that the Prop. 8 challenge should fail. « ’I can’t think of any more fundamental right than to not have my government put me to death,’ he said. ‘That was found to be an amendment, not a revision.’ »

You can read the full article here.

Les fanatiques de l'avortement présentent leurs exigences à Obama

Une douzaine d’organisations pro-avortement (Planned Parenthood Federation of America, NARAL…) ont publié un mémo de 55 pages qui a été posté sur le site officiel de transition de présidence de Barack Obama.

Le fichier au format pdf du mémo porte le nom « arrh » qui rappelle le tristement célèbre site internet négationniste « aaargh ».

Ces organisations qui ont contribué à l’élection de Barack Obama lui donnent la ligne de conduite à suivre pour les quatre années de présidence.

En première ligne, le « Freedom of Choice Act », nouvelle loi qui rendrait caduques toutes les législations pro-vie passées dans les 50 Etats américains, de la notification parentale obligatoire pour les avortement sur les mineurs à l’interdiction de l’avortement par naissance partielle (une méthode d’avortement particulièrement barbare, consistant à dégager partiellement l’enfant du corps de la femme, puis à écraser sa tête après aspiration du cerveau pour permettre le passage et terminer l’avortement).

Le document demande aussi à Obama de s’atteler à l’élimination des restrictions de financement de l’avortement, notamment mises en place par l’administration Bush. Il est aussi demandé de financer à nouveau le FNUAP (le fond des Nations Unies qui finance l’avortement dans le monde, et qui avait été impliqué notamment dans la politique de l’enfant unique en Chine, et donc dans les avortements et les stérilisations forcés en Chine). Un financement qui avait aussi été coupé durant l’ère Bush. Le rapport demande aussi le financement d’associations promouvant l’avortement dans le monde, à l’aide des deniers publics américains. Et user de l’influence diplomatique américaine pour faire pression sur les pays n’ayant pas légalisé l’avortement.

Toujours à l’inverse des politiques précédentes, Obama est invité faire plus de promotion de l’avortement, tout en réduisant les subventions aux programmes d’éducation ayant l’abstinence comme objectif pour les plus jeunes, et de cesser d’informer via les sites fédéraux sur les problèmes médicaux et mentaux dont souffrent les femmes après un avortement.

Bien sûr, le document demande la nomination de juges pro-avortement à la court suprême américaine afin de soutenir les lois pro-avortement, mais aussi de tels juges aux instance inférieures.

Au moins, les mouvements pro-vie américain sont informés de ce contre quoi ils vont devoir se battre dans les prochaines années…

Source : l’excellent avortementivg

Patrick Louis soutient le Grand Duc du Luxembourg

Lu sur le nouveau site du député français au Parlement européen Patrick Louis :

Je salue le Grand Duc Henri de Luxembourg pour son courage et sa détermination.

En refusant de signer une loi dépénalisant l’euthanasie adoptée par 4 voix de majorité, la plus haute autorité du Grand Duché a montré la conscience qu’elle avait de sa charge et de ses responsabilités.

Il faut rappeler que ce texte a été adopté à l’initiative de députés appartenant à l’ADMD luxembourgeoise, alors même que l’article 50 de la Constitution de l’Etat du Luxembourg prohibe le mandat impératif.

Parce que la reconnaissance d’un droit à la mort serait la négation des fondements de notre société, le Grand Duc par cette décision respecte pleinement la Convention européenne des droits de l’homme qu’il est chargé d’appliquer.

Le droit à la mort, pour la Cour européenne des droits de l’homme, n’entre pas dans le champ d’application du droit à la vie protégé par la Convention européenne des droits de l’homme.

UE : on est mal Barrot

Le commissaire européen chargé de la justice et des libertés et vice-président de la Commission européenne Jacques Barrot est scandalisé :

« Si une union est reconnue par un État membre, alors un autre État membre devrait en principe reconnaître cette union »

Et tant pis si l’Etat membre en question, le premier à avoir légiféré en faveur du « mariage » homosexuel et de l’adoption, j’ai cité les Pays- (vraiment) Bas, est complètement dégénéré. Tant pis pour la démocratie aussi, mais ça, Frère Jacques du Petit Occident nous a déjà montré qu’il s’en fichait :

 

Bruno Gollnisch : "la gauche est luciférienne"

Michel de Rostolan recevait Bruno Gollnisch lundi midi sur Radio Courtoisie. Une bonne partie de l’émission est consacrée à la défense du dimanche. Bruno Gollnisch est passionnant et cite plusieurs fois Jean Madiran.

Paris : la Maison de l'Europe investie par des indépendantistes français

EXCLUSIF

Le Réseau France Indépendante communique :

Le vendredi 12 décembre 2008, pendant le Conseil Européen, des militants du RFI (Réseau France Indépendante) ont investi LA MAISON DE L’EUROPE, un centre européen de propagande situé en plein de cœur de Paris.

Ce coup d’éclat a été motivé par les violations permanentes des principes démocratiques dont se rendent responsable les partisans et les dirigeants de l’Union Européenne.

Cette manifestation coup de poing, rythmée par le craquement des fumigènes, fut organisée afin de protester contre la dictature de Bruxelles qui, mécontente du vote Irlandais, vient de décider, Jeudi 11 décembre 2008, de refaire voter les Irlandais d’ici novembre 2009.

Pour la défense des libertés, le respect du vote des Irlandais et pour la France, le RFI, qui défend les principes d’indépendance nationale, s’engage à faire tout ce qu’il faudra pour faire comprendre à Bruxelles qu’on ne se joue pas des peuples impunément.

Le traité de Lisbonne est mort ; Vive les peuples libres.

France lève toi,

France soulève toi,

France reprend ton indépendance.

R.F.I.

Ireland will re-run the same treaty with no legal changes

by Jens-Peter Bonde

The EU Summit in Brussels finished on time. The Irish government formally betrayed its people by accepting to have a new referendum on exactly the same text which was rejected 12 June by 53,4 % of the Irish voters.

They also accepted a decision to bring the Lisbon treaty into force from 1 January 2010 even if it has been rejected. Thereby they have already concluded that a second referendum will be a « yes ».

The Irish voters can chose between « Yes » and « Yes please » – the Lisbon Treaty will be put in force no matter their preference.

The government has obtained only one real concession. There must be a commissioner from each Member State. But it will be up to the majority of EU leaders to decide who shall be representing each Member State.

There will be nothing changed in the Treaty concerning this matter.

There is also talk of so-called ‘legal guarantees’ for sensitive issues from the Irish debate. But legal guarantees have to be ratified to become truly « legal » by the other Member States. There is however no further discussion on a re-vote on the Lisbon Treaty by other countries.

Then they have aired a possibility for making such guarantees legally binding in the next treaty. Well, this is only possible if they insert these promises in the existing treaties.

The reality is that the Irish government simply plans to make declarations against some possible interpretations of the Treaty. They could state, for example, that nothing in the Lisbon Treaty will include provisions for conscription to an European army.

I heard this argument only one time during my many meetings in Ireland. It was the foreign minister who brought it on television as a « No » argument! I never heard it from « No » persons.

Such declarations will in fact change nothing. The Irish voters will therefore be asked to vote on the same treaty twice while voters in other countries are not allowed to vote for it once.

This is very bad for the feeling of belonging to a democracy. The EUDemocrats will urge the governments to bring the Lisbon Treaty to a referendum in all Member States instead of asking the Irish to vote twice on the same issue. And, why not, have it all together with the European Parliament Elections between 4-7 June next year.

Or even better: let us establish a short and readable treaty which can be read by prime ministers before they sign it. The Lisbon Treaty has not been read by any of the Prime Ministers when they signed it and we don’t think it likely that they have looked upon it since.

Source (via).

Depuis son élection, Obama ne pratique plus

A quoi voit-on que la campagne électorale américaine est terminée ? Barack Obama admet avoir recommencé à fumer et il ne va plus au temple.

Lui qui s’était publiquement répandu dans une « mega church » sur Dieu et le rôle de sa foi dans sa vie sèche maintenant l’office du dimanche. C’est le site Politico.com qui s’est rendu compte qu’Obama préfére aller à la gym le dimanche matin.

Après sa rupture avec le controversé pasteur Jeremiah Wright (de la United Church of Christ, une hérésie protestante ultra-progressiste dont certains « évêques » sont… des lesbiennes), il avait dit attendre la fin de la campagne pour se choisir une nouvelle « Eglise ». Il ne l’a toujours pas fait. Vacances, j’oublie tout.

Tout cela n’est pas très étonnant. Il est impossible d’adhérer au message d’amour et de vérité du Christ quand on défend avec tant de détermination l’extermination de millions d’enfants dans le sein de leur mère.

Ceux qui parlent le plus de leur Foi sont parfois ceux qui en ont le moins. Tout est bon pour se faire élire…

Villiers et Le Pen dénoncent le second référendum en Irlande

Communiqué

Philippe de Villiers dénonce la décision prise, par le sommet européen, d’organiser un second referendum en Irlande. Cette décision est un vrai déni de démocratie et un manque total de respect du peuple irlandais.

Comment peut on accepter de faire revoter un peuple sous le seul prétexte que le premier résultat ne satisfait pas les élites bruxelloises ? Elles souhaitent imposer, une fois de plus, une Europe que les peuples ne veulent pas et ce au prix de la démocratie. Le peuple irlandais, comme l’ensemble des peuples européens, n’a pas à se faire dicter sa volonté par Bruxelles.

Philippe de Villiers demande à Nicolas Sarkozy de faire un geste hautement symbolique à l’occasion de la fin de la présidence française : la reconnaissance de la caducité du traité de Lisbonne qui découle directement du non irlandais.

Le site du Mouvement pour la France.

———-

Communiqué de Jean-Marie Le Pen

Le Conseil européen a entériné le « compromis » concocté par les fonctionnaires de Bruxelles et le gouvernement irlandais, par lequel ce dernier s’engage à organiser un nouveau référendum où les Irlandais devront dire l’année prochaine le contraire de ce qu’ils ont dit cette année.

Pour cela, de prétendues garanties seront données aux Irlandais sur les questions de défense, de politique fiscale, familiale et de bioéthique. Cela sera fait par le moyen de « déclarations » annexées au traité, qui n’engagent que ceux qui les demandent.

Pour que l’Irlande conserve son commissaire européen, le compromis affirme que la Commission européenne continuera d’avoir un membre par Etat. Mais il renvoie à plus tard les modalités de cette décision, car on n’a pas encore trouvé le tour de passe-passe juridique qui permette de formaliser cette innovation explicitement contraire au traité de Lisbonne.

Ils en sont à violer leur traité avant même sa ratification et son entrée en vigueur. Car leur obsession est d’avancer coûte que coûte vers le super-Etat européen, contre la volonté des peuples d’Europe, et « contre la nature même de l’Europe », comme le dit très bien le président tchèque Vaclav Klaus.

Le site du Front national

Californie : échec de la "journée sans gay"

Les homosexuels américains étaient invités mercredi par les organisations qui prétendent les représenter à ne pas se rendre à leur travail et même à retirer 80 dollars de leur compte en banque pour protester contre l’adoption par référendum de la proposition 8 qui interdit les parodies homosexuelles de mariage en Californie.

L’opération semble toutefois avoir eu un impact économique proche de zéro. «Cela semble à peu près comme d’habitude. Le froid a un peu ralenti l’activité dans les rues, mais c’est plutôt normal», indique Don Forfang, barbier chez Louie’s Barber Shop dans le quartier Castro, centre névralgique de la communauté homosexuelle de San Francisco.