e-deo.info

Connecté au pays réel

E-deo

Action!

Action!

Solidarité!

Archive for Défendre la famille

Parce que l’homofolie, ça suffit !

Manifestation pour la vie et pour la famille le 21 mai prochain à Tours.

> pétition contre la gay-pride de Tours

Thibaud

« Le nouveau pouvoir des cathos » : ralentir (légèrement) l’avancée de la culture de mort

L’Express vient de sortir un article à lire sur les réseaux et les dernières victoires des catholiques en France. Mais contrairement à ce qu’affirme l’hebdomadaire, le contexte ne nous est pas si favorable. Avec une majorité de droite, seulement une partie des mesures pro-mort prévues a pu être bloquée (projet du beau-parent, euthanasie) ou vidée en partie – mais pas totalement – de sa substance (travail dominical). Une autre est passée (« améliorations » du PaCS). Avec une majorité de gauche, je ne donne pas six mois aux opposants au droit naturel pour nous imposer les parodies homosexuelles du mariage, l’adoption par les homosexuels et l’euthanasie.

Au niveau du combat culturel, c’est un échec cuisant. La majorité de la population pense de moins en moins bien. Progressivement, le matraquage pro-mort fait son effet… Si certains employés des camps de concentration ont pu s’habituer à ce qui s’y passait, vous pensez bien qu’on peut habituer l’être humain à tout et à n’importe quoi. Donc si l’article de L’Express fait plaisir, comme il est sympathique de lire que la soixantaine de député chrétiens évangéliques brésiliens va empêcher le vote d’une loi de soi-disant lutte contre l’homophobie par un Parlement qui en compte plus de 500 ou d’entendre qu’une internationale pro-vie menace « le droit à l’IVG », ne nous reposons pas sur nos lauriers. Prions et bataillons : tout reste à reconstruire !

Thibaud

Révocation de Philippe Isnard : « inacceptable » selon le Collectif « En Marche pour la vie »

Communiqué

« Le Collectif « En Marche pour la vie ! » proteste vigoureusement contre la révocation de Philippe Isnard, professeur d’histoire à Manosque.

En janvier dernier, le Collectif « En Marche pour la vie » a réuni plus de 40000 personnes pour réclamer des lois en faveur de la vie prouvant ainsi, si cela était nécessaire, l’actualité du débat sur l’avortement. De plus, en mars dernier, les professionnels de la santé s’inquiétaient de la constante augmentation de la pratique de l’avortement chez les mineures et les jeunes femmes de 18 à 25 ans.

Il était donc tout à fait légitime que Philippe Isnard, professeur d’histoire et d’éducation civique, choisisse ce thème pour son cours d’éducation civique, juridique et social.

Il était également tout à fait légitime que Philippe Isnard, pour ce débat comme pour tous les autres, présente les points de vue des parties en présence. Que penserait-on en effet d’un débat sur les OGM qui ne présenterait que le point de vue des partisans des OGM ? Ou d’un débat sur l’énergie nucléaire sans présenter les thèses de ceux qui s’y opposent ? L’argument selon lequel, il existerait une loi et qu’on ne pourrait pas la contester est tout simplement un déni de démocratie.

Il est donc inacceptable que Philippe Isnard soit révoqué pour avoir organisé un vrai débat où ont été exposés les arguments des pro-vie mais aussi ceux des partisans de l’avortement.

Il y a là plus qu’un délit d’opinion parce qu’en somme Philippe Isnard n’a fait qu’exercer correctement son métier en initiant ses élèves aux grands débats de société.

Ceci prouve qu’en matière de droit à la vie, l’Etat français fait preuve d’une dérive totalitaire caractérisée que le « Collectif En Marche pour la vie » continuera de dénoncer. »

Thibaud

Le Pape Benoît XVI et plusieurs évêques du sud-ouest soutiennent la marche pour la vie de Bordeaux

en adressant « un chaleureux encouragement pour cette manifestation » aux organisateurs qui annoncent le soutien de « plusieurs évêques » :

Thibaud (merci à Infos-Bordeaux)

Pass contraception : la mobilisation ne faiblit pas !

L’appel des acteurs éducatifs contre le pass contraception a déjà été signé par 5 400 personnes. Qu’attendez-vous pour les rejoindre ?

Thibaud

e-deo cité par le rapport sur l’homophobie 2010 d’SOS Homophobie

en page 53 :

Le site e-deo.info se distingue tristement par la constance de ses attaques à l’encontre des personnes homosexuelles ou trans. Ce site considère que l’interdiction d’entrée des gays au séminaire entraînera
la disparition des scandales liés à la pédophilie au sein de l’Eglise catholique.

En 2008, e-deo avait reçu un bonnet d’âne du groupuscul radical SOS Homophobie.

Autant les personnes doivent être aimées, autant les comportements nocifs et les revendications mortifères doivent être combattues sans relâche.

Thibaud (merci à S)

Pass contraception : dites votre refus au ministre de l’Education Luc Chatel

en signant cet appel des acteurs éducatifs. Extrait :

Nous parents, contribuables et membres des fédérations de parents d’élèves, nous refusons que l’Education nationale outrepasse sa mission. Nous revendiquons le droit d’être considérés comme les premiers éducateurs de nos enfants. L’école se doit d’abord d’instruire dans la neutralité des valeurs républicaines et le respect de la liberté de conscience des familles. Nous déplorons que Mme Royal n’ait pas consulté nos fédérations avant de lancer son projet. Nous demandons plus de moyens pour le développement d’écoles de parents. Nous sommes scandalisés que l’idée ait été émise d’associer ce pass au pass culturel la région Ile de France à côté d’un bon pour un théâtre ou un livre à prix réduit.

Ségolène Royal réclame que des « pass-contraception » soient distribués à tous les élèves des lycées par les infirmières scolaires.

Thibaud

Congrès de Laissez-les-vivre le 26/03 : « l’enfant à naître abandonné »

L’association LAISSEZ-LES-VIVRE SOS FUTURES MERES, créée en 1971, tiendra son congrès du 40° anniversaire le samedi 26 mars de 9 H 30 à 18 heures sur le thème suivant : « L’enfant à naître abandonné ».

Avec des conférences du Dr Jean Pierre DICKES, du Pr Jean de VIGUERIE et de Me Jacques TREMOLET de VILLERS ainsi qu’un grand débat animé par Rémi FONTAINE : « L’Eglise bouclier de l’enfant à naître » avec le R.P. ARGOUARC’H, l’abbé PAGES, l’abbé LE COQ et l’abbé de TANOUARN.

Maison de la Chimie (Paris VII°)
26 rue de l’Université
métro Invalides ou Assemblée nationale

Programme détaillé et bulletin d’inscription sur le site de Laissez-les-vivre.
Renseignements : 01 48 78 08 80

Propagande homosexualiste à l’Université Lille 2

Le collectif Hétérophobie Stop communique :

Depuis une semaine a lieu à la faculté de médecine de Lille 2 l’exposition « L’homosexualité sans clichés ». Le thème est évocateur, le ton est donné: dans le hall de la faculté, chaque étudiant a la joie de découvrir des corps nus, des hommes qui se caressent, des couples gays qui se superposent, etc. L’objectif ? Offrir un regard différent sur l’homosexualité… Après des centaines de films, d’expositions, de propagande sur ce thème, on se demande de qu’on peut encore chercher à rendre différent dans le regard de la société.


Ces clichés sont ainsi imposés à toute l’université, alors même que certains pourraient être gênés de voir de telles photos. Quel besoin d’étaler cela, d’imposer ces photos à la vue de tout le monde? Pourquoi ne pas garder la faculté neutre, pudique, respectant ainsi l’ensemble des sensibilités? Certains peuvent en effet, en raison de leur personnalité ou de croyances religieuses, être choqués à la vue de telles images.


Mais le plus scandaleux est le message politique et idéologique qu’il y a derrière cette exposition: une fois encore on nous fait le coup de la société « trop conservatrice », « pas assez ouverte », alors même que le prosélytisme gay n’a jamais été aussi important. L’association Silence H [organisatrice, NDLR] n’est aucunement subversive, elle ne fait que propager le courant de pensée décadent de notre époque. En effet, chaque époque décadente connaît une recrudescence de ce type de mouvement.

Thibaud

« Kiss-haine » antichrétien à Lima

samedi 19 février dernier :

C’est la seconde fois que des activistes homosexuels organisent un tel rassemblement devant la cathédrale. La première fois – le 12 février dernier, la police les avait évacué des marches du lieu de culte.

Mais cette fois, ils sont venus provoquer les chrétiens avec le soutien explicite du maire de Lima, Susana Villaran, partisane bien connue des revendications homosexualistes.

Sauf que… malgré ce soutien de poids et la publicité des médias, le « kiss-in » du 19 février n’a réuni que huit personnes sur la place centrale : trois paires d’homosexuels et une paire de lesbiennes.

En face, quelques 200 catholiques se sont réunis vers 15h30 autour de la cathédrale, formant une barrière humaine pendant plus de trois heures, priant le Rosaire et chantant. De nombreux médias étaient présents.

Daniel Torres Cox, venu prier devant la cathédrale, a expliqué à ACI Prensa : “Nous sommes ici pour protéger notre foi, en quelques sortes.” Il a qualifié le rassemblement homosexuel d’ “attaque contre ce que nous croyons, et c’est pourquoi nous sommes ici, pour défendre nos convictions.”

Nancy Freundt, du Centre pour la promotion des méthodes de régulation naturelle des naissances, a quant à elle expliqué qu’au Pérou, les homosexuels ne sont pas persécutés,“mais ils provoquent et veulent faire disparaître tout principe moral. L’Eglise catholique représente tout ce qu’ils veulent abattre”.

“L’Eglise catholique n’est pas une pile de briques. L’Eglise, c’est nous tous, catholiques, qui vivons et professons notre foi” a-t-elle continué.

Les catholiques sont restés devant la cathédrale et ont prié jusqu’à 18h45, empêchant les homosexuels extrémistes d’approcher. Ils ont promis de revenir si un autre « kiss-in » était prévu devant l’édifice.

Thibaud

Et si vous tentiez la Bourse Tocqueville cette année ?

Le site officiel de la Bourse Tocqueville.

Thibaud

Loi de bioéthique : un texte qui porte atteinte à la dignité humaine voté par une majorité écrasante des députés de « droite »

Les députés non inscrits du Mouvement Pour la France (MPF), Dominique Souchet et Véronique Besse ont voté contre le projet de loi de bioéthique lors du vote solennel qui a eu lieu mardi 15 février, à l’Assemblée nationale, « parce qu’il crée et pérennise des transgressions qui portent fondamentalement atteinte à la dignité de la personne humaine ».

Leur communiqué :

« Pour Dominique Souchet et Véronique Besse, le projet de loi de bioéthique constituait une occasion unique pour les députés de trouver le bon équilibre entre les aspirations de la science et le respect de la vie.

Pour Dominique Souchet et Véronique Besse, les quelques amendements adoptés en séance ne parviennent pas à masquer l’ampleur des nouvelles transgressions contenues dans le texte.

Sur de nombreux aspects, le projet de loi va à l’encontre du respect de la vie et de la dignité de la personne.

En élargissant considérablement le champ de l’assistance médicale à la procréation, il multiplie les possibilités de dérives. Elle ne sera plus subordonnée à aucune durée de vie commune.

L’approbation d’une nouvelle technique de congélation, la vitrification, va permettre d’accroître encore le nombre d’embryons humains congelés dans notre pays, qui s’élève déjà à 150 000, et va inévitablement encourager les dérives vers l’eugénisme.

En ce qui concerne l’expérimentation sur l’embryon humain, la fin du moratoire offrait une occasion historique d’y mettre fin car nous savons maintenant que la recherche peut avancer autrement. Le moment était venu d’inscrire dans la loi le respect dû à l’embryon humain et le refus de le considérer comme un simple matériau de laboratoire. Seules des considérations idéologiques et des intérêts financiers qui n’ont rien à voir avec les besoins de la science ont pu inspirer le maintien et l’élargissement de cette expérimentation. »

Face à un texte aussi transgressif, nous nous plaçons résolument dans le camp des défenseurs de la dignité humaine.

Le député UMP de Saône-et-Loire Jean-Marc Nesme explique les raisons de son vote contre le projet de loi relatif à la bioéthique, qu’il juge « hypocrite », « ambigu » et « contradictoire » :

« J’ai voté contre l’hypocrisie d’un texte qui interdit la recherche sur l’embryon tout en admettant des dérogations, contre l’ambiguïté d’un texte qui tend à organiser un eugénisme d’État en cas de diagnostic prénatal, j’ai voté contre la contradiction d’un texte qui maintient l’anonymat du don de gamètes alors que la Convention internationale des droits de l’enfant signée par la France stipule que tout enfant a le droit de connaître ses origines.

J’ai également voté contre le silence d’un texte sur les conflits d’intérêts potentiels entre la communauté scientifique et l’industrie pharmaceutique. »

Le texte a finalement été voté par 272 voix contre 246 (essentiellement de gauche mais aussi les députés de droite suivants : Mmes Sylvia Bassot et Véronique Besse, MM. Etienne Blanc, Xavier Breton, Lucien Degauchy, Jean-Michel Ferrand, Philippe Gosselin, Michel Grall, Marc Le Fur, Hervé Mariton, Christian Ménard, Philippe Meunier, Alain Moyne-Bressand, Jean-Marc Nesme, Dominique Souchet, Christian Vanneste et Michel Voisin : à remercier !)

Thibaud

[Parcours Ichtus Jean-Paul II] « Famille et responsabilité » : la dignité de la personne humaine

Tout chrétien se doit de connaître l’enseignement de l’Eglise. Mais il souhaite le voir rejoindre ses préoccupations naturelles.
Ichtus propose donc une formation rapide, adaptée aux contraintes professionnelles ou familiales.

En 4 séances, de 19h30 à 21h30, Base 49 (49 rue des Renaudes), la Doctrine sociale de l’Eglise sera traitée sous l’angle de « Famille et responsabilité », « Entreprise et responsabilité » ou « Politique et responsabilité ». Programme complet (fichier au format .pdf).

Formation ouverte à tous. Inscription au 01 47 63 77 86 ou à courrier@ichtus.fr
Frais de participation aux 4 séances : 40 euros pour les adultes, 25 euros pour les étudiants et chômeurs

Parcours de formation « famille et responsabilité »

1er mars
Ouverture : le désir du bonheur
Premier pas : La dignité de la personne Humaine

15 mars
Deuxième pas : la civilisation de l’amour

29 mars
Troisième pas : le pouvoir de l’homme sur la création

10 mai
Quatrième pas : la famille
Epilogue : la joie chrétienne

Parcours de formation « entreprise et responsabilité »

8 mars
Ouverture : le désir du bonheur
Premier pas : la dignité de la personne humaine

22 mars
Deuxième pas : la civilisation de l’amour

5 avril
Troisième pas : le pouvoir de l’homme sur la création

17 mai
Quatrième pas : le travail – l’entreprise et la vie économique
Epilogue : la joie chrétienne

Parcours de formation « politique et responsabilité »

24 mai
Ouverture : le désir du bonheur
Premier pas : la dignité de la personne humaine

31 mai
Deuxième pas : la civilisation de l’amour

7 juin
Troisième pas : Le pouvoir de l’homme sur la création

14 juin
Quatrième pas : l’Etat et les institutions politiques
Epilogue : la joie chrétienne

« TOUS GENETHIQUEMENT INCORЯECTS »

Reportage de KTO sur la manifestation de l’Alliance pour les Droits de la Vie vendredi à 13h devant l’Assemblée nationale :

Thibaud

Inquiétant : la culture de mort progresse chez les musulmans

Lu dans Le Figaro :

Au sein des pays « à majorité musulmane », la fécondité était en moyenne à 4,3 enfants par femme dans les années 1990. Elle est aujourd’hui à 2,9 enfants par femme et devrait trouver une moyenne de 2,3 enfants par femme en 2030. Il apparaît notamment que dans les huit pays à majorité musulmane où les filles ne bénéficient que de quelques années de scolarisation, le taux de fécondité par femme (5 enfants) est plus du double que dans les neufs pays où les femmes profitent de la scolarisation la plus longue : elles ont alors 2,3 enfants en moyenne. La seule exception est celle des Territoires palestiniens où les jeunes filles peuvent suivre quatorze années de scolarisation, mais où le taux de fécondité se maintient à « 4,5 enfants par femme ». (…) 47,8 % des femmes mariées en pays à majorité musulmane utilisent des moyens de contraception alors qu’elles sont 63,3 % dans des pays peu développés.

Sur e-deo, nous souhaitons une baisse de la population musulmane grâce aux conversions au christianisme. Surtout pas à cause de la culture de mort ! Voir le taux de fécondité des musulmans baisser à ce point est très inquiétant et montre que l’hédonisme, le matérialisme, le carriérisme déferlent sur le monde islamique… Prions pour la conversion de nos frères musulmans et, en attendant, pour qu’ils refusent fermement la culture de mort.

Thibaud

Jacques Myard traite de « secte » le « lobby » homosexuel

Traîné dans la boue par Gaylib pour avoir qualifié l’homosexualité de « perversion » sur la radio « Le Mouv », le député des Yvelines Jacques Myard déclare (entre autre) dans les colonnes des Nouvelles de France :

C’est fort bonheur que d’être attaqué par Gaylib. En réalité j’ai eu une phrase peut-être un peu maladroite (il y a douze ans, lorsqu’il avait comparé l’homosexualité et la zoophilie, NDLR) que j’assume. Je ne m’occupe pas des  homos mais ce que je leur reproche, c’est d’être devenus un lobby, une secte, de pratiquer le terrorisme intellectuel… Alors moi je leur dit « messieurs les homos des deux sexes, foutez-nous la paix ».

Thibaud

Le Gouvernement ne facilitera pas l’adoption sein des familles recomposées

Communiqué

Sollicitée sur la possibilité de faciliter le recours à l’adoption au sein des familles recomposées, la ministre des solidarités et de la cohésion sociale, madame Bachelot, a répondu avec sagesse que « l’adoption est en réalité envisagée dans les familles où l’enfant est élevé par son seul parent légal et son époux ou épouse : la filiation n’étant établie qu’à l’égard d’un parent, la création d’un lien de filiation à l’égard du tiers qui l’élève peut répondre à son intérêt. En dehors de ces situations, l’adoption n’est donc pas la réponse adaptée aux besoins quotidiens des familles recomposées, dans lesquelles l’enfant doit pouvoir conserver ses repères et son affiliation à l’égard de sa lignée maternelle comme paternelle ».

Le collectif pour l’enfant se réjouit de cette réponse du ministre, pleine de bon sens. En effet, l’officialisation des liens existant entre l’enfant et les adultes se succédant dans sa vie ne pourrait qu’entraîner pour lui la confusion entre les parents, dont le statut doit rester spécifique, et les autres adultes intervenant auprès de lui.

Le Collectif avait déjà alerté le gouvernement sur les dangers d’un statut pour le beau-parent. A fortiori le recours à l’adoption sans nécessité pour l’enfant suscite de graves réserves.

« L’adoption a pour but l’établissement d’un lien de filiation et ne peut être utilisée à la légère, surtout lorsque l’enfant a, déjà, ses deux parents, sous peine de priver l’enfant de repères clairs quant à ses origines et son identité » commente Béatrice Bourges, porte parole du Collectif pour l’enfant.

Thibaud

« Non à l’acharnement thérapeutique, non à l’euthanasie, oui aux soins palliatifs »

Nouvelles de France a suivi le « happening » contre l’euthanasie organisé par l’Alliance pour les droits de la vie mardi 25 janvier à 12h45 devant le Sénat :

Thibaud

Le monde à l’envers : la justice britannique condamne des chrétiens qui refusaient de louer une chambre à des personnes non mariées

Des homosexuels britanniques ont remporté un procès contre des hôteliers qui avaient refusé de leur louer une chambre parce qu’ils n’étaient pas mariés (rappel de l’affaire). Les propriétaires de l’hôtel, chrétiens fervents, ne comprennent pas ce jugement et réfléchissent à interjeter appel. « On ne demande à personne d’être d’accord avec nos croyances mais nous voulons êtres libres de vivre selon nos propres règles sous notre toit » a déclaré aux médias britanniques Hazelmary Bull.

Thibaud

Marine Le Pen défend la famille et dénonce les provocations homosexualistes

« Je suis totalement opposée » au mariage homosexuel « et je pense d’ailleurs que ça n’est en réalité qu’une minorité qui le réclame » a déclaré hier Marine Le Pen au micro de Christophe Hondelatte sur RTL. Le PaCS « ne répondait pas à un besoin » selon elle. La nouvelle présidente du FN a critiqué « cet espèce de prosélytisme, la gay pride avec des défilés qui sont en règle général des provocations à l’égard d’ailleurs d’autres personnes, notamment des catholiques ». « Je trouve scandaleux que lors des défiles de la gay-pride, il y ait des gens qui s’habillent en bonne soeur et qui foulent au pied le respect que l’on doit avoir à l’égard des autres religions et ils ne le font d’ailleurs qu’à l’égard de la religion catholique (…) » a-t-elle déclaré.

Thibaud (merci à CM)