e-deo.info

Connecté au pays réel

E-deo

Action!

Action!

Solidarité!

Archive for Culture de mort

SOS Tout-Petits priait devant l’hôpital Saint Vincent de Paul

ce samedi matin :

Thibaud

Pass contraception : boycott justifié de l’enseignement catholique des Hauts-de-Seine

A PROPOS DU « PASS CONTRACEPTION » DISTRIBUE DANS LES LYCEES

Tout en saluant une initiative qui a pour objectif de diminuer le nombre d’avortements chez les lycéennes, Mgr Nicolas Brouwet et M. François de Chaillé contestent l’utilisation du « Pass contraception » dans les lycées de notre diocèse. En effet, la question de la contraception n’est pas une simple question technique ; elle touche aux fondamentaux de l’éducation : éducation à la relation, au sens de la sexualité, à l’usage de la liberté.

Par ailleurs, le « Pass contraception » écarte les parents de leur responsabilité éducative en désignant les infirmières et infirmiers scolaires comme les seuls interlocuteurs des jeunes sur ces questions décisives. Le Conseil Régional s’octroie ainsi un pouvoir qu’il n’a pas.

Mgr Brouwet et M. de Chaillé prient donc les chefs d’établissement de ne pas relayer la demande du Conseil régional.

Aux chefs d’établissement des lycées de l’enseignement catholique

Nanterre, le 9 mai 2011

Madame, Monsieur,

Le Conseil régional d’Ile-de-France met à la disposition des lycéennes et lycéens un chéquier « Pass contraception » pour leur donner « un accès gratuit, anonyme et adapté à la contraception et aux démarches médicales associées ».

Il s’agit, écrit le Président du Conseil Régional d’Ile-de-France, « de favoriser les parcours d’autonomie des mineur-es et de les sensibiliser aux comportements à risque ».

Nous nous réjouissons de la reconnaissance implicite de la gravité de l’avortement (13 230 en 2006  chez les jeunes filles de 15 à 17 ans) que ce texte contient et de la volonté de faire reculer le nombre d’interruptions volontaires de grossesse.[1]

En effet l’avortement, quelles que soient les circonstances dans lesquelles il a été décidé, reste toujours l’élimination pure et simple d’une vie humaine.

L’Eglise reçoit souvent des confidences et des confessions de femmes et d’hommes qui ont eu recours à l’avortement. Elle sait combien cet acte est souvent vécu comme un drame. La véritable détresse commence non parce qu’une grossesse n’a pas été désirée mais parce qu’on a enlevé à son enfant le droit de vivre.

Nous saluons donc une initiative visant à réduire le nombre des avortements.

Mais nous ne pouvons pas approuver la méthode employée : la formule d’un chéquier induit le sentiment que la contraception est due et que chacun dispose légalement d’un patrimoine contraceptif qu’il peut dépenser à sa guise. Ces chèques sont des chèques en blanc accordés aux jeunes et leur enlevant, de fait, toute responsabilité dans l’usage de la sexualité.

plus »

Brésil : la Cour suprême impose les unions civiles entre homosexuels

par un jugement unanime de 10 contre 0 avec une abstention.

Thibaud

Parce que l’homofolie, ça suffit !

Manifestation pour la vie et pour la famille le 21 mai prochain à Tours.

> pétition contre la gay-pride de Tours

Thibaud

Christian Vanneste prend position contre le « pass contraception »

et regrette qu’il n’y a « pas le moindre début de réflexion sur les sujets de société à l’UMP ».

Thibaud

Recherche sur l’embryon : le retour de « l’homme-objet »

par l’abbé Pierre-Hervé Grosjean :

Thibaud

Pass contraception : le revirement irresponsable du ministre de l’Education nationale

Communiqué

L’Alliance pour les Droits de la Vie proteste contre une nouvelle intrusion de l’Education nationale dans la vie intime des élèves.

En lançant le Pass contraception en Ile de France avec la bienveillance du ministre de l’Education nationale, le Conseil régional d’Ile de France ne rend service ni aux jeunes, ni à leurs parents. En effet, la logique qui préside au lancement du Pass contraception est celle de l’exclusion des parents. Or, comment demander aux parents de renforcer leur responsabilité éducative, notamment sur des questions d’absentéisme ou de primo délinquance, et en même temps tout organiser pour qu’ils soient totalement mis à l’écart d’un sujet qui concerne l’intimité et la responsabilité de leur enfant ?

Si l’Etat entendait remplacer les parents par l’intermédiaire de l’Education nationale, il n’agirait pas autrement. Mais alors, il lui faut assumer jusqu’au bout cette situation et venir en aide aux adolescents qu’une sexualité ou l’avortement précoces auront fragilisés sans que leurs parents en connaissent la raison. Fournir aux élèves de classe de Seconde une contraception anonyme, c’est entrer dans cette fuite en avant. Certains veulent proposer « ce service » dès les classes de 3ème voire de 4ème ! (Voir les déclarations du Pr Israël Nisand).

L’Alliance pour les Droits de la Vie rappelle que le harcèlement contraceptif, qui sous-tend de trop nombreux programmes scolaires, s’est accompagné d’un effet inverse de celui escompté : la très forte croissance de l’IVG chez les mineures. Les Pass contraception, et les autres méthodes supposées sécuriser la sexualité précoce, produisent à terme une sorte d’injonction aux lycéens et lycéennes de faire d’une sexualité précoce un rite initiatique. Or, celui-ci est trop souvent corrélé à des formes de souffrances sociales, affectives et personnelles qu’il faudrait avoir le courage de reconnaître.

Pour l’Alliance pour les Droits de la Vie, le monde des adultes serait plus responsable s’il osait intégrer à l’éducation sexuelle une éducation affective et une formation à la responsabilité personnelle, montrant que la relation sexuelle mérite de s’inscrire dans la construction de la vie selon le développement durable de la personne.

Rappel :
Sondage Les femmes et l’IVG IFOP 2010 : 51% des femmes pensent que les relations sexuelles trop précoces sont l’une des causes majeures de la croissance de l’IVG chez les mineures (+30% entre 2001 et 2007).

Thibaud

Approuvez-vous la distribution du Pass contraception dans les lycées ?

demande Le Figaro à ses lecteurs.

Thibaud

Les extrémistes homosexuels veulent pervertir les musulmans

Ils organisent un kiss haine homosexuel devant la Grande Mosquée de Lyon le 7 mai à 16h. Faites pression sur la préfecture de Lyon pour que cet événement scandaleux n’ait pas lieu !

« si quelqu’un scandalise un de ces petits qui croient en Moi, il vaudrait mieux pour lui qu’on suspendit à son cou une de ces meules qu’un âne tourne, et qu’on le plongeât au fond de la mer. Malheur au monde à cause des scandales! Car il est nécessaire qu’il arrive des scandales; mais malheur à l’homme par qui le scandale arrive! »

Notre Seigneur Jésus Christ, Mt 18,6 et 7

Et la victime autoproclamée de la polémique autour du « Piss Christ » est…

Marie-Josée Roig, « mairesse » d’Avignon qui jure qu’elle n’est pas franc-mac, mais bien catholique. Comme Andres Serrano et Pascal Houzelot, le président de Pink TV ?

Thibaud

Opposez-vous à la gay pride de Tours

Signez la pétition !

Thibaud

Profanation des 7 Sacrements

dans une église belge avec la complicité du curé et de l’évêque. Réagissez !

Thibaud

Piss Christ : l’injustice et le scandale

Communiqué

Le juge des référés d’Avignon a débouté l’AGRIF de sa demande de retrait de l’espace public des représentations du « Piss Christ » d’Andres Serrano et a condamné notre association à 5.000 € de dommages et intérêts et à 3.000 € de participation aux frais de justice du défendeur. L’AGRIF est en quelque sorte sanctionnée pour s’être adressée à la justice.

Naturellement, l’AGRIF fait appel de ce jugement estimant que la présentation publique du « Piss Christ » constitue une injure, une provocation et  une discrimination délibérées à l’égard des chrétiens.

« L’AGRIF veut vous dire que les chrétiens en ont assez d’être outragés et insultés ! (…) Que ceux qui font de la provocation à moindre frais avec l’argent du contribuable, cessent ce jeu ! », a pourtant plaidé l’avocat de l’AGRIF, Me Hervé de Lépinau.

Liberté artistique nous dit-on ? L’avocat de l’AGRIF a répondu que « le monde artistique ne joue pas avec ce qu’il est convenu d’appeler la deuxième religion de France, l’islam », rappelant au passage l’affaire du Strasbourgeois ayant uriné sur un exemplaire du Coran contre lequel le Parquet à requis 3 mois de prison avec sursis et 1.000 euros d’amende.

Me Tricoire, avocat de la Collection Lambert, a estimé qu’il n’y a « aucun rapport entre l’œuvre d’Andres Serrano et le fait d’uriner sur un Coran ».

Elle a été suivie par les juges.

« Artiste à Avignon, délinquant à Strasbourg ? » demandait l’AGRIF dans un communiqué du 12 avril dernier. Il a été répondu aujourd’hui par l’affirmative.

Comme nous l’avions pressenti, la défense de la Collection Lambert et le juge des référés se sont servis de l’ouvrage co-écrit par Mgr Albert Rouet, préfacé par Mgr Gilbert Louis (toujours évêque de Châlons-en-Champagne), L’Eglise et l’art d’avant-garde. « Un excellent ouvrage sur l’art contemporain », selon Me Tricoire qui s’est fait un plaisir de brandir les nombreux clichés scatologiques et pornographiques mis en valeur par ces évêques qui ont par ailleurs écrit dans ce livre à propos de Serrano « qu’il n’y a jamais eu pour Serrano une quelconque volonté d’outrage au crucifié », car « il utilise l’infamant liquide pour en exploiter les qualités plastiques étonnantes »…

Le jugement d’Avignon est donc aussi la victoire de ces deux évêques.

La vive réaction et la claire fermeté de Mgr Cattenoz, archevêque d’Avignon, rappelées  par Me Hervé de Lépinau, n’auront pas pesé lourd face à la caution « morale » de ses deux confrères.

L’AGRIF continue plus que jamais son combat pour la défense de la foi des chrétiens et le respect de la dignité humaine.

« Le nouveau pouvoir des cathos » : ralentir (légèrement) l’avancée de la culture de mort

L’Express vient de sortir un article à lire sur les réseaux et les dernières victoires des catholiques en France. Mais contrairement à ce qu’affirme l’hebdomadaire, le contexte ne nous est pas si favorable. Avec une majorité de droite, seulement une partie des mesures pro-mort prévues a pu être bloquée (projet du beau-parent, euthanasie) ou vidée en partie – mais pas totalement – de sa substance (travail dominical). Une autre est passée (« améliorations » du PaCS). Avec une majorité de gauche, je ne donne pas six mois aux opposants au droit naturel pour nous imposer les parodies homosexuelles du mariage, l’adoption par les homosexuels et l’euthanasie.

Au niveau du combat culturel, c’est un échec cuisant. La majorité de la population pense de moins en moins bien. Progressivement, le matraquage pro-mort fait son effet… Si certains employés des camps de concentration ont pu s’habituer à ce qui s’y passait, vous pensez bien qu’on peut habituer l’être humain à tout et à n’importe quoi. Donc si l’article de L’Express fait plaisir, comme il est sympathique de lire que la soixantaine de député chrétiens évangéliques brésiliens va empêcher le vote d’une loi de soi-disant lutte contre l’homophobie par un Parlement qui en compte plus de 500 ou d’entendre qu’une internationale pro-vie menace « le droit à l’IVG », ne nous reposons pas sur nos lauriers. Prions et bataillons : tout reste à reconstruire !

Thibaud

Serrano, artiste chrétien ?

Serrano dit être un « artiste chrétien » et assure qu’il ne veut pas blasphémer. Qu’on nous permette d’être sceptique. Parmi ses « œuvres d’art », prenez par exemple l’immonde « Triumph of the Flesh » réalisé en 2000. On y voit une sœur en train de se masturber. Une autre de ses « œuvres » montre une femme blanche nue masturbant un cheval… Sur une photo intitulée « La Morgue », on voit le pénis d’un homme mort sur une table avec le chapelet dans les mains, la croix du Christ juste à côté des organes génitaux…

Serrano n’est pas un artiste, c’est un biiiiiiiiiiiiiip qui expose ses saletés à nos frais.

Thibaud

Yvon Lambert et sa clique jouent les persécutés

et prétendent maintenant recevoir des menaces de mort :

Une idée parmi d’autres : envoyer au musée des flacons d’urine pour contribuer, à notre manière, à restaurer les saletés endommagées par de jeunes artistes catholiques avignonnais. La performance (artistique j’entends) continue !

Thibaud

Pour Les Inrocks, Mgr Cattenoz est un disciple de « Mgr Lefèbvre » (sic)…

Voyez vous-même :

Les Inrocks, c’est cet hebdomadaire qui fait l’apologie du porno une semaine sur deux (en 1970, on sait pour quoi ils auraient milité…), propriété de Matthieu Pigasse.

Thibaud

Nicolas Hulot drague

chez les franc-maçons.

Selon Métro de lundi matin, la candidature de Nicolas Hulot « est particulièrement bien accueillie par les catégories professionnelles les plus modestes (45% des CSP-, contre 29% des CSP+, l’applaudissent) ». Surréaliste quand on sait que « l’hélicologiste » gagne 33 000 euros par mois pour produire 4 numéros d’Ushuaia par an… sans compter les 700 000 euros annuels (2006) de royalties perçues sur les produits dérivés.

Promouvoir une élite chrétienne

« Pardonnez-leur, ils ne savent pas ce qu’ils font ! » C’est bien cette prière du Christ en Croix qui nous vient à l’esprit chaque jour en suivant l’actualité. Euthanasie, avortement, eugénisme, affaiblissement de la famille, théorie du genre, profanations et vexations aussi perverses qu’imaginatives…. C’est bien le drame du monde actuel ! Ils ne savent pas ce qu’ils font ! Les consciences ont été anesthésiées progressivement et savamment depuis une centaine d’année. Et les fruits portent. L’immense majorité des jeunes et des moins jeunes du reste, n’a aucune base culturelle. Les fameuses humanités qui formaient les esprits ne sont plus même une vague impression dans des mémoires assaillies par la pornographie, abêties par les émissions de télévisions vide de sens. Visiter et comprendre les jardins de Versailles est désormais hermétique à l’intelligence classique des jeunes générations. Victor Hugo, Eugénie ou Gabriel Marcel, ne sont plus que des noms de rue ou de station de métro. Tout ce sur quoi la pensée doit compter pour se forger a été peu à peu banni des programmes scolaires, des salles de spectacles, des films cultes. Alors que l’on vante la libération des hommes grâce au progrès des sciences et de la scolarisation, il faudrait peut-être humblement faire amende honorable et reconnaître l’immense régression intellectuelle, non seulement de l’élite, mais aussi des masses. Les laconiques et approximatives définitions de Wikipédia ne remplaceront jamais un cours sur l’histoire de France ou une pièce de Racine. ‘Mon Peuple périt faute de connaissance’ dit Dieu au prophète Osée. Voilà bien là le drame de l’humanité aujourd’hui. Hommes et femmes ne s’élèvent guère au-delà de l’animal évolué. Mais comme le constate Aristote dans son Ethique à Nicomaque, bien des bêtes nous sont supérieures dans l’ordre physique. Il n’est que l’intelligence qui puisse distinguer l’homme de la bête. Qu’avons-nous fait de notre intelligence ? Comment en être arrivé à tenir dans une même phrase, une chose et son contraire ? Tout simplement parce que la connaissance étant le plaisir de l’âme, un homme frustré cherche ses compensations dans les plaisirs du corps, c’est-à-dire, ces plaisirs qui lui sont communs aux animaux. Le pain et les jeux ! Nous y sommes bien revenus, il n’y a pas de doute.

Mais pourquoi ? Y a-t-il un complot ? Qu’une dynamique anti-chrétienne se soit développée c’est une évidence. Et le démon n’y est certainement pas étranger. Mais cette dynamique se nourrit également de la passivité des hommes face à leur destin et du système actuel. Sans être intentionnellement contre l’homme ou contre le Christ, une économie qui repose sur la consommation a tout intérêt à ce que la personne humaine soit sans repère et insatisfaite. Car cette perte d’identité est la source des besoins compensatoires qui constituent le fond de roulement de la société de consommation. Aussi face à ce double mouvement (besoin compensatoire et démission de l’intelligence), les repères ne tiennent plus et le relativisme devient l’échappatoire illusoire d’une société qui étouffe. De là, nombre de maux importants et structurels. Le système financier vicié qui vit sur cette fuite compensatoire. Le gender qui exacerbe l’égo et alimente cette perte d’identité mortifère. Le rapport à la vie déconnecté de l’homme lui-même.

Face à cela que faire ? Que peuvent faire les chrétiens isolés, désormais réduits à une minorité ridiculisée ? Benoît XVI n’aurait-il pas voulu nous donner une piste importante d’action avec cette initiative plus ou moins bien relayée du parvis des gentils ? Comme le remarquait saint Vincent de Paul au sujet des pauvres qui l’entouraient « avant de s’occuper de leur âme, il faut qu’ils prennent conscience qu’ils ont en une. » Voilà peut-être ce qui nous incombe à tous prioritairement !

Reformer une élite chrétienne capable d’être cette lumière du monde, reconquérir la culture et l’excellence désertées par un certain misérabilisme post soixante-huitard. Sortir de l’amateurisme de l’à-peu-près. Et tant pis pour ceux qui, en retard d’une guerre, confondent égalité des chances et nivellement par le bas. Si le monde périt faute de connaissance, alors il nous appartient de lui donner ce qui lui faut pour reprendre vie.

Cyril Brun, directeur de l’Observatoire Sociopolitique de Toulon

Le CCFD soutient l’avortement

au Mexique.

Thibaud