e-deo.info

Connecté au pays réel

E-deo

Action!

Action!

Solidarité!

Archive for Art naque

L’abbé Pozzetto félicite les jeunes qui ont détruit « Piss Christ »

Voici le message qu’il leur adresse :

Très occupé en la semaine sainte et la Semaine de Pâques, je veux revenir sur l’action des jeunes gens qui ont essayé de détruire le blasphème d’Avignon et leur dire publiquement qu’ils sont l’honneur de la jeunesse de France!
Merci à ceux q…ui ont manifesté dans les rues d’Avignon, merci aux évêques qui ont réagi, merci aux quelques politiques qui ont pris position et surtout merci de tout cœur aux jeunes qui ont voulu faire cesser le blasphème en s’engageant physiquement.
Ils sont l’honneur de la jeunesse catholique de France ils sont de la lignée des saints qui ont fait la France .
Priez pour eux chers liseurs priez pour que sur les routes de France et de Chrétienté de nombreux jeunes se lèvent pour faire cesser le blasphème .
Je suis fier de vous et vous bénis.
l’Abbé François POZZETTO

Thibaud

Piss Christ, Nicolas Sarkozy, les évêques de France : la peine et la colère d’un catholique

Pierre-Charles Aubrit Saint Pol est rédacteur en chef du Journal de l’Alliance.

Thibaud

Et la victime autoproclamée de la polémique autour du « Piss Christ » est…

Marie-Josée Roig, « mairesse » d’Avignon qui jure qu’elle n’est pas franc-mac, mais bien catholique. Comme Andres Serrano et Pascal Houzelot, le président de Pink TV ?

Thibaud

Profanation des 7 Sacrements

dans une église belge avec la complicité du curé et de l’évêque. Réagissez !

Thibaud

Piss Christ : l’injustice et le scandale

Communiqué

Le juge des référés d’Avignon a débouté l’AGRIF de sa demande de retrait de l’espace public des représentations du « Piss Christ » d’Andres Serrano et a condamné notre association à 5.000 € de dommages et intérêts et à 3.000 € de participation aux frais de justice du défendeur. L’AGRIF est en quelque sorte sanctionnée pour s’être adressée à la justice.

Naturellement, l’AGRIF fait appel de ce jugement estimant que la présentation publique du « Piss Christ » constitue une injure, une provocation et  une discrimination délibérées à l’égard des chrétiens.

« L’AGRIF veut vous dire que les chrétiens en ont assez d’être outragés et insultés ! (…) Que ceux qui font de la provocation à moindre frais avec l’argent du contribuable, cessent ce jeu ! », a pourtant plaidé l’avocat de l’AGRIF, Me Hervé de Lépinau.

Liberté artistique nous dit-on ? L’avocat de l’AGRIF a répondu que « le monde artistique ne joue pas avec ce qu’il est convenu d’appeler la deuxième religion de France, l’islam », rappelant au passage l’affaire du Strasbourgeois ayant uriné sur un exemplaire du Coran contre lequel le Parquet à requis 3 mois de prison avec sursis et 1.000 euros d’amende.

Me Tricoire, avocat de la Collection Lambert, a estimé qu’il n’y a « aucun rapport entre l’œuvre d’Andres Serrano et le fait d’uriner sur un Coran ».

Elle a été suivie par les juges.

« Artiste à Avignon, délinquant à Strasbourg ? » demandait l’AGRIF dans un communiqué du 12 avril dernier. Il a été répondu aujourd’hui par l’affirmative.

Comme nous l’avions pressenti, la défense de la Collection Lambert et le juge des référés se sont servis de l’ouvrage co-écrit par Mgr Albert Rouet, préfacé par Mgr Gilbert Louis (toujours évêque de Châlons-en-Champagne), L’Eglise et l’art d’avant-garde. « Un excellent ouvrage sur l’art contemporain », selon Me Tricoire qui s’est fait un plaisir de brandir les nombreux clichés scatologiques et pornographiques mis en valeur par ces évêques qui ont par ailleurs écrit dans ce livre à propos de Serrano « qu’il n’y a jamais eu pour Serrano une quelconque volonté d’outrage au crucifié », car « il utilise l’infamant liquide pour en exploiter les qualités plastiques étonnantes »…

Le jugement d’Avignon est donc aussi la victoire de ces deux évêques.

La vive réaction et la claire fermeté de Mgr Cattenoz, archevêque d’Avignon, rappelées  par Me Hervé de Lépinau, n’auront pas pesé lourd face à la caution « morale » de ses deux confrères.

L’AGRIF continue plus que jamais son combat pour la défense de la foi des chrétiens et le respect de la dignité humaine.

Piss Christ : l’AGRIF déboutée et condamnée

à payer 8 000 euros en dépens et en dommages et intérêts ! Le monde à l’envers.

Thibaud

Une « œuvre » d’art comptant pour rien détruite dans une église lyonnaise

La gigantesque colonne de casseroles empilées les unes sur les autres appelée « colonne Pascale » qui polluait l’église Saint-Bonaventure de Lyon vient d’être détruite.

Vous souhaitez 1) rester dans l’histoire 2) qu’on parle de vous dans le monde entier et sur Wikipédia 3) dépasser les limites de l’art comptant pour rien, faire quelque chose de vraiment subversif, de carrément contemporain 4) vous avez la vocation religieuse et/ou ne disposez d’aucun patrimoine et n’avez pas l’intention d’en avoir un jour (tous les grands artistes ont vécu dans la misère) ? Vous savez ce qu’il vous reste à faire… La performance (artistique) continue !

Thibaud

Serrano, artiste chrétien ?

Serrano dit être un « artiste chrétien » et assure qu’il ne veut pas blasphémer. Qu’on nous permette d’être sceptique. Parmi ses « œuvres d’art », prenez par exemple l’immonde « Triumph of the Flesh » réalisé en 2000. On y voit une sœur en train de se masturber. Une autre de ses « œuvres » montre une femme blanche nue masturbant un cheval… Sur une photo intitulée « La Morgue », on voit le pénis d’un homme mort sur une table avec le chapelet dans les mains, la croix du Christ juste à côté des organes génitaux…

Serrano n’est pas un artiste, c’est un biiiiiiiiiiiiiip qui expose ses saletés à nos frais.

Thibaud

Yvon Lambert et sa clique jouent les persécutés

et prétendent maintenant recevoir des menaces de mort :

Une idée parmi d’autres : envoyer au musée des flacons d’urine pour contribuer, à notre manière, à restaurer les saletés endommagées par de jeunes artistes catholiques avignonnais. La performance (artistique j’entends) continue !

Thibaud

Pour Les Inrocks, Mgr Cattenoz est un disciple de « Mgr Lefèbvre » (sic)…

Voyez vous-même :

Les Inrocks, c’est cet hebdomadaire qui fait l’apologie du porno une semaine sur deux (en 1970, on sait pour quoi ils auraient milité…), propriété de Matthieu Pigasse.

Thibaud

Ce musée d’art comptant pour rien commence à poser un vrai problème

Lu ici :

L’oeuvre d’Andres Serrano sera de nouveau exposée mardi, au musée d’art contemporain Yvon Lambert, à Avignon. C’est ce que rapporte le journal Sud-Ouest lundi matin.

Selon Libération,

Le musée a été immédiatement fermé, mais son directeur, Eric Mézil, a la ferme intention de le rouvrir demain (mardi, ndlr), en laissant les œuvres démolies en l’état. Baptisée Je crois aux miracles, l’exposition doit durer jusqu’au 8 mai.

Thibaud

Piss Christ, oui. Piss Muhammed, non.

Explications.

Ambroise

Mauvaise nouvelle : l’exposition Piss Christ d’Avignon rouvre

demain.

Il va falloir passer aux choses sérieuses…

Thibaud

Expo blasphématoire de Nantes : enfin une réaction de l’Eglise !

L’Observatoire de la christianophobie publie la réaction du vicaire général du diocèse de Nantes, le Père Benoît Bertrand :

« Cette exposition organisée à Nantes a indigné un certain nombre de catholiques. Au diocèse, nous avons reçu plusieurs retours, par mail et par courrier. La liberté d’expression est un droit essentiel que nous ne contestons pas, et ce dans toute la diversité des domaines culturels et artistiques, mais je pense que cette liberté a certaines limites.Les images sculptées de la Vierge Marie ont une forte puissance symbolique et servent à appeler au recueillement. A ce titre, elles doivent faire l’objet de considération et de protection. Or ce n’est pas le cas de cette collection. Selon moi, cette artiste fait un usage profane et irrespectueux de la représentation mariale. Et cette réflexion est valable pour tout objet de culte de quelque confession qu’il soit. Cette exposition nous appelle également à la vigilance quant à une commercialisation abusive d’objets ayant servi au culte. »

Dommage qu’elle arrive après la fin de l’exposition…

Thibaud

Exposition antichrétienne à Nantes… Indignons-nous !

Lu sur l’Observatoire de la christianophobie :

Une lectrice nous signale qu’à Nantes, se tient une exposition qui ridiculise la Sainte Vierge Marie. Galerie Albane, rue de Suffren, Soisig Chamaillard propose en effet aux visiteurs des « apparitions » de « saintes détournées ».

On y croise, entre autres, une Vierge avec un fusil dans les mains et un chapeau de mexicain, une autre avec les cheveux roux, un manteau rouge et noir, avec un écriteau : « sang pitié » ? avec des dents de vampire. Mais aussi une Vierge coupée en tronçons, dévissés dans un certain sens, une Vierge déguisée en superwoman… Sans parler des deux bustes de Marie qui s’embrassent sur la bouche, etc

Vous pouvez protester à cette adresse : info@galerie-albane.com

Le pire dans cette histoire, c’est que le site Narthex.fr, édité par le Service National de la Pastorale Liturgique et Sacramentelle (SNPLS) de la Conférence des évêques de France… cautionne l’exposition. Y verrait-elle également de l’art si Mahomet ou Auschwitz étaient moqués ?

Thibaud

Exposer sa statuette au Louvre, c’est possible

La démocratisation de l’« art » poussée à son paroxysme par Gonzague :

Thibaud

Samedi 22/01 : Marche de la fierté tourangelle

Thibaud

Ces Tourangeaux qui ne veulent pas de « Femme-Loire » surplombant l’abbaye de Marmoutier

Le courageux Mgr Aubertin, archevêque de Tours, brille par son absence du reportage proposé par TV Tours… On l’aurait sans doute plus entendu si la « Femme-Loire » et ses jambes écartées avaient surplombé une mosquée de la ville !

Signez les pétitions (ici et ) !

Thibaud

Femme-Loire : Mgr Aubertin refuse de « porter l’étendard d’une quelconque opposition »

L’archevêque de Tours et successeur de Saint Martin a répondu aux questions de La Nouvelle République :

Quelle est votre position sur le projet de la Femme-Loire à Marmoutier ?

On m’a fait parler sans que je m’exprime directement sur ce sujet. Il y a eu beaucoup d’amalgames. Tout d’abord, il faut dire que Marmoutier est un lieu extrêmement fort. Quand je parle de Tours à l’étranger, on me parle de saint Martin. Les lieux martiniens sont plus que sensibles. Et pas seulement pour des cathos attardés. Concernant Marmoutier, je crois qu’il y a beaucoup à faire pour la conservation et la présentation de ce lieu dans la fidélité à l’histoire. J’ai pour le moins des réserves vis-à-vis du projet de Michel Audiard. Je ne juge pas la qualité architecturale. J’ai eu l’occasion de le dire au maire de Tours de manière informelle. A chacun de prendre ses responsabilités. Ce n’est pas à moi de porter l’étendard d’une quelconque opposition.

Vous considérez qu’il s’agit d’une provocation pour l’église ?

Je ne dirais pas ça. Il est dommageable de vouloir déterrer la hache de guerre. Je ne veux pas rentrer dans ce jeu-là. De la même manière, j’ai du mal à comprendre ceux qui veulent voir dans ce dossier l’illustration d’un déclin de l’église catholique. Tout cela me paraît primaire.

Quel manque de combativité ! Il n’est pas possible de laisser passer une pareille provocation et une telle obscénité à Marmoutier, puissent des fidèles du coin et des amoureux du patrimoine tourangeau prendre à-bras-le-corps le problème lorsqu’il se posera concrètement. En attendant, on peut toujours signer les pétitions (ici et ) contre cette saleté.

Thibaud

La Femme Loire ou la provocation de trop

Lu dans France-Soir :

Une pétition lancée voilà quelques jours sur le site mesopinions.com par un collectif « apolitique regroupant des amoureux de Tours et des coteaux de la Loire qu’ils ne veulent pas voir défigurer » a déjà recueilli plus de 3 000 signatures. Elle met en avant la valeur religieuse et historique de l’abbaye de Marmoutier en dénonçant les dégradations qu’occasionnerait la fameuse sculpture à ce paysage inscrit au Patrimoine mondial de l’Unesco.

Elle sera remise au maire de Tours et au préfet d’Indre-et-Loire mi-janvier. Des démarches auprès de l’Icomos, ONG consacrée à la préservation et à la mise en valeur du patrimoine architectural, urbain et paysager, auraient aussi été entamées par le collectif.

Catholiques blessés

« Imaginer une statue d’une telle ampleur représentant une femme nue, lascive, les seins à l’air, dans un lieu saint, au-dessus des fouilles de l’ancienne abbatiale, c’est difficile », confesse Lionel Béjeau, l’un des premiers signataires, président du comité de quartier Vivre ensemble à Sainte-Radegonde.

Pierre Cappelaere, coordinateur de l’Institution Marmoutier, établissement privé catholique d’enseignement, bâti au sein du clos de l’abbaye, regrette de ne pas avoir été averti. « Le problème, c’est son emplacement par rapport à l’histoire du lieu, premier monastère européen, fondé par saint Martin et classé monument historique. Qu’il l’expose au Salon de l’érotisme ! »

Alors que des groupuscules extrémistes, tel celui des Intransigeants – des étudiants catholiques qui invitent sur leur site à travailler et à prier « pour l’anéantissement de ce projet infâme et dégénéré » –, s’emparent du sujet, le diocèse de Tours refuse de s’exprimer sur l’affaire.

Si l’archevêque de Tours pouvait prendre son courage à deux mains et dénoncer publiquement ce projet obscène de statue (qui sonne comme LA provocation de trop…), nous lui en serions reconnaissants.

Thibaud