e-deo.info

Connecté au pays réel

E-deo

Action!

Action!

Solidarité!

Archive for Civilisation

Les photos de l’hommage national du 8 mai

sont à regarder ici. Lire le compte-rendu d’Apic.

Thibaud

Le pèlerinage de Chartres moins cher ?

Inscrivez-vous aujourd’hui pour bénéficier d’un tarif préférentiel ! Le 11 mai, le prix sera majoré de 16 euros… Chers lecteurs, vous n’êtes peut-être pas (plus ?) pratiquant, fâché avec l’Église ou déçu, vous vous posez des questions sur le sens de votre existence, vous ne prenez pas assez le temps de vous confier au Seigneur… Et pourtant, vous êtes les bienvenus à ce pèlerinage qui vous fera vivre trois jours inoubliables, trois jours de vraie chrétienté !

« Chartres sonne, Chartres t’appelle… »

Thibaud

Le FLN ne défilera pas sur les Champs-Elysées le 14 juillet prochain

Finalement.

Thibaud

SOS Tout-Petits priait devant l’hôpital Saint Vincent de Paul

ce samedi matin :

Thibaud

Gautier Weinmann s’en prend à notre héritage chrétien

Lu sur l’Observatoire de la christianophobie :

Cet habitant de Leforest est parti en croisade contre le calvaire de sa commune. Mais, comme le souligne Nord-Eclair, « le « laïcard » semble pour l’instant bien seul dans ce début de clochemerle… »

Réagissez !

Thibaud

Pass contraception : boycott justifié de l’enseignement catholique des Hauts-de-Seine

A PROPOS DU « PASS CONTRACEPTION » DISTRIBUE DANS LES LYCEES

Tout en saluant une initiative qui a pour objectif de diminuer le nombre d’avortements chez les lycéennes, Mgr Nicolas Brouwet et M. François de Chaillé contestent l’utilisation du « Pass contraception » dans les lycées de notre diocèse. En effet, la question de la contraception n’est pas une simple question technique ; elle touche aux fondamentaux de l’éducation : éducation à la relation, au sens de la sexualité, à l’usage de la liberté.

Par ailleurs, le « Pass contraception » écarte les parents de leur responsabilité éducative en désignant les infirmières et infirmiers scolaires comme les seuls interlocuteurs des jeunes sur ces questions décisives. Le Conseil Régional s’octroie ainsi un pouvoir qu’il n’a pas.

Mgr Brouwet et M. de Chaillé prient donc les chefs d’établissement de ne pas relayer la demande du Conseil régional.

Aux chefs d’établissement des lycées de l’enseignement catholique

Nanterre, le 9 mai 2011

Madame, Monsieur,

Le Conseil régional d’Ile-de-France met à la disposition des lycéennes et lycéens un chéquier « Pass contraception » pour leur donner « un accès gratuit, anonyme et adapté à la contraception et aux démarches médicales associées ».

Il s’agit, écrit le Président du Conseil Régional d’Ile-de-France, « de favoriser les parcours d’autonomie des mineur-es et de les sensibiliser aux comportements à risque ».

Nous nous réjouissons de la reconnaissance implicite de la gravité de l’avortement (13 230 en 2006  chez les jeunes filles de 15 à 17 ans) que ce texte contient et de la volonté de faire reculer le nombre d’interruptions volontaires de grossesse.[1]

En effet l’avortement, quelles que soient les circonstances dans lesquelles il a été décidé, reste toujours l’élimination pure et simple d’une vie humaine.

L’Eglise reçoit souvent des confidences et des confessions de femmes et d’hommes qui ont eu recours à l’avortement. Elle sait combien cet acte est souvent vécu comme un drame. La véritable détresse commence non parce qu’une grossesse n’a pas été désirée mais parce qu’on a enlevé à son enfant le droit de vivre.

Nous saluons donc une initiative visant à réduire le nombre des avortements.

Mais nous ne pouvons pas approuver la méthode employée : la formule d’un chéquier induit le sentiment que la contraception est due et que chacun dispose légalement d’un patrimoine contraceptif qu’il peut dépenser à sa guise. Ces chèques sont des chèques en blanc accordés aux jeunes et leur enlevant, de fait, toute responsabilité dans l’usage de la sexualité.

plus »

Colloque « La liberté d’expression »

Thibaud

Parce que l’homofolie, ça suffit !

Manifestation pour la vie et pour la famille le 21 mai prochain à Tours.

> pétition contre la gay-pride de Tours

Thibaud

Je veux voir Mioussov, une pièce de théâtre au profit de Choisir la Vie et de la Fondation Lejeune

(Cliquez sur l’image pour plus d’informations)

Thibaud

Mémoires d’un résistant pétainiste

« Les Petites ailes ». C’est le titre d’une feuille clandestine, née à l’automne 1940 dans la France occupée. Feuille patriote, anti-allemande… et pétainiste. Rien de plus, mais rien de moins. A l’origine, Jacques-Yves Mulliez-Van den Berghe.

71 ans après, il a rassemblé ses souvenirs dans « Ma guerre secrète ». Ce qu’il y raconte ne plaît pas à ceux qui se sont fait une idée simpliste et définitive de l’histoire de la Résistance. Résultat : les medias en ont peu parlé.

Né le 25 novembre 1917, Jacques-Yves Mulliez, issu d’une grande famille industrielle de Roubaix (mais né en Anjou où sa famille est réfugiée), s’est mis sur la tard à se raconter. « Pour éviter qu’on dise n’importe quoi », confie-t-il à La Voix du Nord. En 1936-38, ce jeune Saint-Cyrien catholique, qui milite un temps aux Volontaires Nationaux, mouvement de jeunesse des Croix de Feu du colonel de la Rocque, séjourne en Allemagne et en Italie. Quand d’autres sont fascinés, ce qu’il voit ne lui plaît pas du tout.

Après s’être bien battu lors des combats de 1940, il est effondré par la défaite et décide de poursuivre le combat à Lille. Il se rend régulièrement à Vichy, où il intègre les services secrets de l’armée d’armistice. Et c’est en liaison étroite avec les services du Maréchal Pétain que, chargé de monter un réseau de renseignement en zone interdite (départements du Nord et de Pas-de-Calais), il entre en résistance.

Il crée une feuille clandestine (Les Petites ailes), diffusée d’abord aux milieux scouts catholiques dont il est issu. 13 numéros paraîtront jusqu’en juin 1941, lorsque, traqué par la Gestapo, il se réfugie en zone non-occupée. Certains des collaborateurs des Petites ailes créent alors le réseau Voix du Nord. Lire la suite !

Hommage à Jean-Paul II

par Christian Vanneste, député UMP du Nord

Dimanche, à Rome, se déroulera la cérémonie de béatification du Pape Jean-Paul II. Ce sera pour tous les catholiques qui avaient unanimement souhaité que la sainteté de Jean-Paul II fût reconnue rapidement, et de manière exceptionnelle, une première satisfaction, tant l’énergie qu’il avait déployée au service de sa foi avait réveillé et stimulé la confiance de toute l’Église.

Mais cette déclaration romaine sera aussi un message compris par toute l’humanité. Les Saints et les Bienheureux sont des exemples offerts à tous. Le rayonnement de la personnalité de Jean-Paul II est, à cet égard, une force peu commune.

Son exemple est celui de la générosité. On retiendra d’abord son extraordinaire capacité de dépasser les contradictions apparentes et stériles : profondément polonais et attaché à sa nation, il l’était dans la mesure où la nation est un bien pour tous les hommes universellement. Pénétré de la vérité de sa foi, il a cependant, plus que tout autre, développé l’œcuménisme et le dialogue interreligieux. Pape moderne, médiatique, il a parfaitement souligné le caractère fondamental de certaines valeurs, notamment celles de la famille. Il a surtout montré que la liberté et la vérité n’étaient nullement contradictoires puisque c’est la vérité qui rend libre.

On se rappellera aussi la puissance de la lutte qu’il a menée contre ce qu’il appelait les « structures du péché », et notamment cette « culture de mort » qui menace en particulier la civilisation occidentale. Il aura par exemple souligné l’importance de l’écologie humaine, cette grande oubliée de ceux qui luttent pour préserver l’environnement en négligeant l’équilibre propre à l’humanité.

Enfin, chacun se remémorera son courage exceptionnel : celui d’un homme qui a fait le don de sa personne à sa mission terrestre jusqu’aux derniers instants, et celui qui en toute humilité est allé accorder son pardon à Mehmet Ali Ağca qui avait tenté de l’assassiner. N’est-ce pas lui aussi qui avait prouvé au communisme que la force de la foi et la conviction d’un homme pouvaient remplacer avantageusement les chars que, selon Staline, le Vatican ne possédait pas. La liberté du croyant l’emporte sur le mal totalitaire. Jean-Paul II lui même rappelait dans Mémoire et Identité que : « le sacrifice de Maximilien Kolbe dans le camp d’extermination d’Auschwitz est un signe de la victoire sur le mal ».

C’est en souvenir de ce courage que résonne particulièrement l’appel pressant de Jean-Paul II : « N’ayez pas peur ! ».

L’abbé Pozzetto félicite les jeunes qui ont détruit « Piss Christ »

Voici le message qu’il leur adresse :

Très occupé en la semaine sainte et la Semaine de Pâques, je veux revenir sur l’action des jeunes gens qui ont essayé de détruire le blasphème d’Avignon et leur dire publiquement qu’ils sont l’honneur de la jeunesse de France!
Merci à ceux q…ui ont manifesté dans les rues d’Avignon, merci aux évêques qui ont réagi, merci aux quelques politiques qui ont pris position et surtout merci de tout cœur aux jeunes qui ont voulu faire cesser le blasphème en s’engageant physiquement.
Ils sont l’honneur de la jeunesse catholique de France ils sont de la lignée des saints qui ont fait la France .
Priez pour eux chers liseurs priez pour que sur les routes de France et de Chrétienté de nombreux jeunes se lèvent pour faire cesser le blasphème .
Je suis fier de vous et vous bénis.
l’Abbé François POZZETTO

Thibaud

Christian Vanneste prend position contre le « pass contraception »

et regrette qu’il n’y a « pas le moindre début de réflexion sur les sujets de société à l’UMP ».

Thibaud

Hommage national à Sainte Jeanne d’Arc

Domremy

La vérité sur la nourriture bio

par Gil Rivière-Wekstein, auteur de Bio, fausses promesses, vrai marketing, aux éditions Le Publieur :

Thibaud

Recherche sur l’embryon : le retour de « l’homme-objet »

par l’abbé Pierre-Hervé Grosjean :

Thibaud

Pass contraception : le revirement irresponsable du ministre de l’Education nationale

Communiqué

L’Alliance pour les Droits de la Vie proteste contre une nouvelle intrusion de l’Education nationale dans la vie intime des élèves.

En lançant le Pass contraception en Ile de France avec la bienveillance du ministre de l’Education nationale, le Conseil régional d’Ile de France ne rend service ni aux jeunes, ni à leurs parents. En effet, la logique qui préside au lancement du Pass contraception est celle de l’exclusion des parents. Or, comment demander aux parents de renforcer leur responsabilité éducative, notamment sur des questions d’absentéisme ou de primo délinquance, et en même temps tout organiser pour qu’ils soient totalement mis à l’écart d’un sujet qui concerne l’intimité et la responsabilité de leur enfant ?

Si l’Etat entendait remplacer les parents par l’intermédiaire de l’Education nationale, il n’agirait pas autrement. Mais alors, il lui faut assumer jusqu’au bout cette situation et venir en aide aux adolescents qu’une sexualité ou l’avortement précoces auront fragilisés sans que leurs parents en connaissent la raison. Fournir aux élèves de classe de Seconde une contraception anonyme, c’est entrer dans cette fuite en avant. Certains veulent proposer « ce service » dès les classes de 3ème voire de 4ème ! (Voir les déclarations du Pr Israël Nisand).

L’Alliance pour les Droits de la Vie rappelle que le harcèlement contraceptif, qui sous-tend de trop nombreux programmes scolaires, s’est accompagné d’un effet inverse de celui escompté : la très forte croissance de l’IVG chez les mineures. Les Pass contraception, et les autres méthodes supposées sécuriser la sexualité précoce, produisent à terme une sorte d’injonction aux lycéens et lycéennes de faire d’une sexualité précoce un rite initiatique. Or, celui-ci est trop souvent corrélé à des formes de souffrances sociales, affectives et personnelles qu’il faudrait avoir le courage de reconnaître.

Pour l’Alliance pour les Droits de la Vie, le monde des adultes serait plus responsable s’il osait intégrer à l’éducation sexuelle une éducation affective et une formation à la responsabilité personnelle, montrant que la relation sexuelle mérite de s’inscrire dans la construction de la vie selon le développement durable de la personne.

Rappel :
Sondage Les femmes et l’IVG IFOP 2010 : 51% des femmes pensent que les relations sexuelles trop précoces sont l’une des causes majeures de la croissance de l’IVG chez les mineures (+30% entre 2001 et 2007).

Thibaud

Piss Christ, Nicolas Sarkozy, les évêques de France : la peine et la colère d’un catholique

Pierre-Charles Aubrit Saint Pol est rédacteur en chef du Journal de l’Alliance.

Thibaud

Les Prêtres sortent leur second album, Gloria

Thibaud