e-deo.info

Connecté au pays réel

E-deo

Action!

Action!

Solidarité!

Archive for Chronique culturelle

Il reste encore des rues Pétain…

aux Etats-Unis, à Dallas notamment.

Arthur

La Cour de cassation, une juridiction ouvertement libertaire?

C'est en tout cas ce qu'affirme cet article qui dévoile notamment que:

"On peut lire par exemple sur le site de la Cour de cassation en marge de l’explication d’un arrêt la phrase suivante : «"Par cet important arrêt, la Cour de cassation a contribué à la reconnaissance de la famille homosexuelle." "

 

Enguerran

Les Blancs minoritaires au Royaume-Uni en 2066

C'est ce que prévoit un professeur de l'Université d'Oxford spécialiste de l'immigration.

Arthur

Les propositions de paix du bienheureux empereur Charles de Habsbourg

Elles sont détaillées sur Nouvelles de France. (avec des vidéos)

« L’empereur Charles est le seul grand homme qui ait paru au cours de la guerre, on ne l’a pas écouté.» Anatole France.

Enguerran

« Ce qu’il y a de plus beau à Paris, c’est Versailles »

Un excellent article sur Versailles où l'on trouve de nombreuses anecdotes sur nos roi est disponible sur Nouvelles de France. On y apprend notamment que « Un jour, Louis XIV travaille seul à sa table quant on gratte à sa porte, il se lève et se trouve nez à nez avec un visiteur confus qui s’était égaré ». Château de Versailles
On sait également que Marie-Josèphe de Saxe, mère de Louis XVI, Louis XVIII et Charles X, se plaignait que son antichambre serve de passage à tout le monde, de garage pour les chaises à porteur et pour les mendiants. Madame de Maintenon, femme de louis XIV, se plaignait également de rencontrer des mendiants dans l’escalier. Enfin, un jour, un homme et une femme étaient assis sur un banc du parc, un autre couple arrive et le mari demande de faire de la place sur le banc, sa femme étant enceinte. « La mienne aussi » affirmât alors l’homme du premier couple qui n’était autre que Louis XVI et Marie-Antoinette.

 Enguerran

« Le Patriote » du chanteur Raphaël

Alors que ce jeune chanteur s'octroît le droit de se servir de la patronne de la France pour faire sa promotion, Alain Bournazel, historien spécialiste de Jeanne d'Arc, donne son avis…

Jeanne d’Arc est une source infinie d’inspiration. Le chanteur Raphaël nous a récemment expiré la sienne. Se hissant avec une grande échelle, sur la belle statue équestre réalisée par le sculpteur Frémiet, place des Pyramides à Paris, notre trouvère de la décadence, sur une musique qui en rappelle d’autres, vomit sa bille : Les Français sont dégueulasses, la France ça déprime, il faut siffler la Marseillaise avec les Beurs..Ces fortes paroles sont accompagnées de gestes expressifs par lesquels Raphaël pelote, lutine, tripote la statue de la belle guerrière, comme s’il se trouvait naguère au chaud quartier des Halles.

Le fantasme d’une relation physique avec Jeanne, bien d’autres l’ont eu avant Raphaël. Mais la Pucelle fut toujours intransigeante sur le chapitre des privautés. Pour ne citer qu’un seul exemple, le tailleur Jean Simon qui d’une main baladeuse lui frôla la poitrine lors d’un essayage, dans la prison de Rouen, se vit gratifier d’une gifle retentissante. Si la statue de Frémiet avait pu prendre vie, Raphaël ne serait pas resté longtemps en selle. Il aurait immédiatement été jeté à bas, non seulement du cheval mais du piédestal. Il aurait alors eu loisir de méditer ce vers du bon monsieur de La Fontaine : « Qui pourrait souffrir un âne fanfaron ? »

PS : notez qu'Alain Bournazel donnera une conférence sur Jeanne d'Arc dans le cadre des Quartiers Latins, après la messe du mercredi soir à Saint-François Xavier au mois de novembre prochain.

André

Le Sacré Coeur de Montmartre

La Marche de prière pour la Vie du 16 octobre est l'occasion de se remémorer l'histoire de la basilique du Sacré Coeur.

Enguerran

Quand le PCF était aux ordre de Staline

Il y a 63 ans, Staline créait le Kominform. L'occasion de se remémorer ce que fut cette institution.

Enguerran

Les 10 commandements de la pensée unique

La tentative de rassemblement de la droite décomplexée a inspiré cette réflexion de l’association « Cité & Culture ».

On y découvre notamment les 10 commandements de la pensée unique :

  • La laïcité, tu adoreras,
  • La république laïque, tu vénéreras,
  • Les droits de l’homme, plutôt que la dignité de la personne, tu préféreras,
  • L’histoire et l’héritage chrétiens de la France, tu ignoreras,
  • Le relativisme, tu revendiqueras,
  • L’Eglise catholique romaine, en toute circonstance, tu critiqueras,
  • Les heures sombres de notre histoire, constamment, tu évoqueras,
  • La promotion du respect de la vie, point tu ne te compromettras,
  • L’idéologie et la connivence, à la réalité et à l’amitié, tu préfèreras,
  • L’argent, les honneurs et le pouvoir, plutôt que la pauvreté, l’humilité et le service, tu choisiras.

Thomas

Le 26 août, ils envahissent le port de Saint-Raphaël…

Nous avions relaté l'excellente vidéo du festival Anuncio 2010 début juillet. Nous vous invitons désormais à visiter le site du festival qui se déroulera à Saint-Raphaël le 26 août prochain.

André

Les moniales du Barroux en tête d’affiche

Elle viennent en effet de remporter un concours lancé par une maison de disque britannique mettant en concurrence près de 70 couvents d'Europe, des Etats-Unis et d'Afrique. Le chant grégorien a été fort apprécié des producteurs. L'album s'intitulera "Voice: Chant From Avignon" et sortira en novembre.

Enguerran

Hellfest : le silence assourdissant des politiques de la majorité !

La région des Pays de la Loire, sous la présidence du socialiste Jacques Auxiette a renouvelé sa subvention de 20000€ au hellfest. 

Pour expliquer sa décision, la Région note que « reconnaître la diversité de la création et des expressions artistiques et culturelles est indispensable à la vitalité des propositions artistiques sur le territoire régional. Les musiques actuelles, et en particulier le hard rock et le metal, sont encore victimes d'une image négative, or elles sont un foyer de créativité musicale dans les Pays de la Loire et représentent une part importante des pratiques culturelles, en particulier chez les jeunes. »

Rien de bien surprenant dans cette décision. On s'étonne par contre du silence des personnalités politiques qui avaient donné de la voix lors de la campagne des élections régionales : Philippe de Villiers et Christine Boutin.

Qu'attend Christophe Béchu, président du conseil général de Maine-et-Loire mais aussi conseiller régional élu sous l'étiquette UMP pour dénoncer le vote de cette subvention ?

Thomas

Hellfest : « des options humainement indéfendables »

L'association choletaise "Cité & Culture" vient de publier ce communiquéVoir en particulier les annexes.

Thomas

C’est plutôt un film d’hommes…

Sois un homme: 10000vues!

Hellfest : appel de « Cité & Culture »

L'association choletaise "CITE & CULTURE" nous fait savoir qu'elle doit être interviewée mardi par Télé Nantes et jeudi par "L'hebdo de Sèvres & Maine".

Fortement mobilisée concernant le hellfest, l'association nous fait part de son appel à une chaine de prière à l'occasion de ces 2 rendez-vous et plus spécialement mardi de 10 à 12h et jeudi de 14h30 à 15h30.

Thomas

Oeuvre littéraire (2/6)

Cette semaine, Les destinées sentimentales de Jacques
Chardonne (1935, Albin Michel)


Jacques Chardonne décrit à
travers ces pages, les cœurs de quelques personnages, leurs sentiments,
leurs désirs et leurs espoirs, qui changent, se meuvent, puis
s'accommodent du destin, soulignant que « l'amour, c'est beaucoup plus
que l'amour ». Ainsi, Pauline Pommerel, épousera le Pasteur Jean
Barnery. Ils quitteront les leurs, pour vivre, indolents, sur les bords
d'un lac suisse. Mais la paresse et l'égoïsme de leur amour ne durera
pas bien longtemps : le couple sera rappelé à ses obligations
familiales, Jean Barnery devant reprendre la fabrique de Porcelaine à
Limoges. Au-delà de Jean et Pauline, l'auteur décrit un monde qui meurt :
la bourgeoise protestante du début du siècle dernier, producteurs de
Cognac et fabricants de Porcelaine, à qui la guerre de 1914 marquera un
coup fatal, entrainant la mondialisation et la fin du commerce
traditionnel : ce n'est plus l'objet le plus beau qui se vend et qui
rapporte, mais bien la chose la moins chère. Le lecteur voit s'enfuir au
fil des pages, le faste des châteaux alentours de Limoges, les bals, où
les générations se mélangent, les promenades au bord des claires, le
canotage sur la Vienne ou la Charente. Ce qui semblait facile, joyeux,
léger, alors que Pauline était encore jeune, apparaît dur, trouble,
morne à l'aune des années enfuies. A titre anecdotique : l'accident que
Jean aura dans sa fabrique est en tout point similaire à celui de
Sauviat, personnage de Balzac, dans "le curé de village"

André pour Robert

Oeuvre littéraire (1/6)

Robert, un fidèle lecteur d'e-deo féru de littérature, nous propose des fiches de lecture sur des livres qui lui tiennent à cœur. Chaque semaine, nous mettrons en ligne l'une d'entre elles.

Aujourd'hui, l'homme pressé (1941) de Paul Morand (collection "Imaginaire" de Gallimard) :

Paul Morand signe ici un
merveilleux petit roman, l'occasion de décrire avec ironie et humour, le
monde moderne tel qu'il se développe, autour d'un seul mot : la
rapidité. L'auteur en profite aussi pour dresser un tableau amusant de
la vie de famille en province : un monde clos et égoiste, où les mères
couvent leurs filles et sont d'horribles belles-mères.

Pierre Nioxe, paradoxalement marchand d'art, spécialisé
dans la Haute-Epoque, n'a pas un instant à perdre. Il bouscule tout sur
son passage : les choses, les êtres, la vie. Jamais il ne posera trop
longtemps son regard, sur quoique ce soit. En Provence, il achète une
vieille demeure, mais ne s'y attardera pas, et daignera à peine faire un
tour de jardin.

Son domestique, Chantepie, s'il
n'était pas sourd, ne tiendrait pas. Placide, son seul ami et associé,
au nom évocateur, tentera désespérément de le suivre. Il finira
néanmoins par se mettre à son compte. Seule, Edwige de Boisrosé, semble
parvenir à tenir la cadence. Pourtant, indolente et tranquille, élevée
au rythme des Antilles, dans un foyer de Saint-Germain-en-Laye, tout les
oppose.

Cependant, Pierre ne voulant jamais
attendre, finit par effrayer Edwige : il désirait hâter le terme de sa
grossesse ! Edwige retourna alors bien vite sur le lit de Mamicha,
entourée de ses deux soeurs.

Pierre ne se
sera jamais arrêté, n'aura jamais goûter et senti les délices qui nous
entourent : le fumet d'un plat, le soleil du sud, le chant des oiseaux
sur le boulevard. Il ne voulait pas perdre une seule seconde, pour en
faire des minutes. Et des minutes, en faire des heures.Il ne s'apercevra que trop tard que cette vélocité
maladive n'aura qu'une conséquence : ayant tout fait pour vivre plus
vite que les autres, il mourra bien jeune, plus vite que tout le monde.

André pour Robert

Hell’fest 2010 : les responsables politiques interpellés

L'association choletaise "Cité & Culture" a adressé un courrier aux principaux responsables politiques concernés par ce festival. On peut y lire : 

Première réalité : cette " Fête de l'Enfer " a accueilli plusieurs groupes dont les propos sont ouvertement haineux contre les chrétiens et/ou affichent leur sympathie ou allégeance à Satan, prince de l'Enfer. L'année dernière, la tête d'affiche était Marilyn Mansonet cette année, le festival accueille le groupe KISS dont le logo rappelle étrangement un des symboles Nazi…

Seconde réalité : ce festival reçoit des subventions publiques de la ville de Clisson, du conseil général de Loire-Atlantique et du conseil régional des Pays de la Loire…

Ce qui est en question : Les premières questions sont relatives au respect et aux valeurs : est-il bon et sain qu'une manifestation à vocation culturelle véhicule des attitudes et des comportements ouvertement et violemment anti-chrétiens ?…Les secondes sont relatives à la responsabilité des pouvoirs publics : est-il normal que les impôts soient ainsi utilisés ?…

Et maintenant ? 

 

Il est évident que la balle est dans le camp des organisateurs et de ceux qui les soutiennent : la sagesse et le bon sens voudraient qu'ils renoncent à mettre à l'affiche et/ou subventionner et/ou soutenir ces dérapages dangereux pour le bien commun et l'ordre public…

 

Messieurs les élus en charge du bien commun et de l’ordre public, quelles mesures concrètes allez-vous prendre, en nous permettant de vous en suggérer une qui tombe sous le sens : soumettre dès cette année les subventions à l’engagement d’une charte du respect qui soit claire au regard des dérapages constatés. 

 

L'intégralité du courrier

Pour soutenir cette initiative :

Conseil régional

Maire de clisson

  Conseil général 44

Thomas

A propos des migrants

L’accueil des migrants est une sujet brûlant et extrêmement préoccupant qui renvoie d’une part à la responsabilité politique, interpelle d’autre part quant à l’action à mener envers les migrants en souffrance.

Réflexion de "Cité & Culture" sur l'action menée à Cholet par le comité oumar diallo et soutenue par L'ACO (Action Catholique Ouvrière). La collaboration christo-marxiste n'est pas morte !

"Nous pouvons dire que nous nous trouvons face à un phénomène social caractéristique de notre époque, qui requiert une politique de coopération internationale forte et perspicace sur le long terme afin d’être pris en compte de manière adéquate…dans le but de sauvegarder les exigences et les droits des personnes et des familles émigrées, et, dans le même temps ceux des sociétés où arrivent ces mêmes émigrés. ( Extrait du N° 62 de l'encyclique " Caritas in veritate" de Benoit XVI ). 

Le politique étant esponsable de sa politique d'immigration, ses décisions peuvent être par conséquent contestables et contestées, mais seulement  au regard du bien commun, tant pour les nations d’où proviennent les migrants et les migrants eux-mêmes que de la nation qui les accueille et celles et ceux qui y vivent. Mais cette contestation ne peut  donc en aucun cas ni se retourner contre l'immigré et la communauté d’accueil, ni se résumer à des slogans dialectiques et/ou réducteurs, ni se refuser à voir la nation, celle d’origine et celle d’accueil, comme un bienfait.

Pour les chrétiens, ces éléments revêtent une dimension particulière. L’action en direction des migrants, au même titre que d’autres actions en direction d’autres personnes et/ou communautés, se doit d’être non seulement un témoignage évangélique rendu et vécu dans la charité mais aussi dans la vérité et en unité avec l’Enseignement de l’Eglise sur ces questions. L’action des chrétiens envers les migrants ne se limite pas en effet à un défi social : c'est aussi un défi pastoral.

Moyens et compagnonnages se doivent d'être étudiés à cette lumière. L'ACO a du chemin à faire !

Thomas

Soirée spectacle de l’IPC

Ipc L'Institut de philosophie comparée fête ses 40 ans et organise sa traditionnelle soirée spectacle. Celle-ci se divise en deux représentations, les 16 et 17 avril au soir (une soirée dansante serait organisée après la représentation du 17 avril).

C'est une bonne occasion de découvrir cet institut qui dispense un enseignement d'excellence et contribue à la formation intellectuelle de nombreux jeunes chrétiens.

L'invité d'honneur est le cardinal Barbarin, archevêque de Lyon et primat des Gaules, également ancien étudiant de cette institution. Ce prince de l'Eglise s'est illustré en soutenant l'édition 2010 de la marche pour la vie. On note également que le doyen de l'Ipc, Michel Boyancé, fait partie des "intellectuels" signataires de l'appel à la vérité pour le pape.

Toutes les informations sont disponibles ici.

Enguerran