e-deo.info

Connecté au pays réel

E-deo

Action!

Action!

Solidarité!

Archive for Défendre la famille

6, 8, 9 enfants : rencontre avec ces familles extra-larges

et catholiques :

Thibaud

Un Habsbourg défend la vie

ainsi que les références à Dieu dans les constitutions.

Pass contraception : boycott justifié de l’enseignement catholique des Hauts-de-Seine

A PROPOS DU « PASS CONTRACEPTION » DISTRIBUE DANS LES LYCEES

Tout en saluant une initiative qui a pour objectif de diminuer le nombre d’avortements chez les lycéennes, Mgr Nicolas Brouwet et M. François de Chaillé contestent l’utilisation du « Pass contraception » dans les lycées de notre diocèse. En effet, la question de la contraception n’est pas une simple question technique ; elle touche aux fondamentaux de l’éducation : éducation à la relation, au sens de la sexualité, à l’usage de la liberté.

Par ailleurs, le « Pass contraception » écarte les parents de leur responsabilité éducative en désignant les infirmières et infirmiers scolaires comme les seuls interlocuteurs des jeunes sur ces questions décisives. Le Conseil Régional s’octroie ainsi un pouvoir qu’il n’a pas.

Mgr Brouwet et M. de Chaillé prient donc les chefs d’établissement de ne pas relayer la demande du Conseil régional.

Aux chefs d’établissement des lycées de l’enseignement catholique

Nanterre, le 9 mai 2011

Madame, Monsieur,

Le Conseil régional d’Ile-de-France met à la disposition des lycéennes et lycéens un chéquier « Pass contraception » pour leur donner « un accès gratuit, anonyme et adapté à la contraception et aux démarches médicales associées ».

Il s’agit, écrit le Président du Conseil Régional d’Ile-de-France, « de favoriser les parcours d’autonomie des mineur-es et de les sensibiliser aux comportements à risque ».

Nous nous réjouissons de la reconnaissance implicite de la gravité de l’avortement (13 230 en 2006  chez les jeunes filles de 15 à 17 ans) que ce texte contient et de la volonté de faire reculer le nombre d’interruptions volontaires de grossesse.[1]

En effet l’avortement, quelles que soient les circonstances dans lesquelles il a été décidé, reste toujours l’élimination pure et simple d’une vie humaine.

L’Eglise reçoit souvent des confidences et des confessions de femmes et d’hommes qui ont eu recours à l’avortement. Elle sait combien cet acte est souvent vécu comme un drame. La véritable détresse commence non parce qu’une grossesse n’a pas été désirée mais parce qu’on a enlevé à son enfant le droit de vivre.

Nous saluons donc une initiative visant à réduire le nombre des avortements.

Mais nous ne pouvons pas approuver la méthode employée : la formule d’un chéquier induit le sentiment que la contraception est due et que chacun dispose légalement d’un patrimoine contraceptif qu’il peut dépenser à sa guise. Ces chèques sont des chèques en blanc accordés aux jeunes et leur enlevant, de fait, toute responsabilité dans l’usage de la sexualité.

plus »

Parce que l’homofolie, ça suffit !

Manifestation pour la vie et pour la famille le 21 mai prochain à Tours.

> pétition contre la gay-pride de Tours

Thibaud

Rebecca St.James n’est plus célibataire

Lu ici :

Le 23 avril, la chanteuse chrétienne Rebecca St.James (site) a uni son destin à Jacob Fink, en présence de 150 convives. Australienne d’origine, Rebecca St.James a sorti plus de dix albums de louange pop-rock depuis 1994. En 1999, elle a gagné le Grammy Award chrétien pour son album «Pray». S’étant engagée à rester chaste jusqu’au mariage, elle a encouragé les jeunes à se préserver pour leur futur conjoint dans son livre «Attends-moi», publié en 2004 en français. Originaire du Colorado, le jeune marié a travaillé deux ans en Afrique du Sud comme missionnaire avant d’entreprendre des études de communication, d’arts et de cinéma. Ils se sont rencontrés chez des amis à Los Angeles.

Thibaud

Je veux voir Mioussov, une pièce de théâtre au profit de Choisir la Vie et de la Fondation Lejeune

(Cliquez sur l’image pour plus d’informations)

Thibaud

Christian Vanneste prend position contre le « pass contraception »

et regrette qu’il n’y a « pas le moindre début de réflexion sur les sujets de société à l’UMP ».

Thibaud

Pass contraception : le revirement irresponsable du ministre de l’Education nationale

Communiqué

L’Alliance pour les Droits de la Vie proteste contre une nouvelle intrusion de l’Education nationale dans la vie intime des élèves.

En lançant le Pass contraception en Ile de France avec la bienveillance du ministre de l’Education nationale, le Conseil régional d’Ile de France ne rend service ni aux jeunes, ni à leurs parents. En effet, la logique qui préside au lancement du Pass contraception est celle de l’exclusion des parents. Or, comment demander aux parents de renforcer leur responsabilité éducative, notamment sur des questions d’absentéisme ou de primo délinquance, et en même temps tout organiser pour qu’ils soient totalement mis à l’écart d’un sujet qui concerne l’intimité et la responsabilité de leur enfant ?

Si l’Etat entendait remplacer les parents par l’intermédiaire de l’Education nationale, il n’agirait pas autrement. Mais alors, il lui faut assumer jusqu’au bout cette situation et venir en aide aux adolescents qu’une sexualité ou l’avortement précoces auront fragilisés sans que leurs parents en connaissent la raison. Fournir aux élèves de classe de Seconde une contraception anonyme, c’est entrer dans cette fuite en avant. Certains veulent proposer « ce service » dès les classes de 3ème voire de 4ème ! (Voir les déclarations du Pr Israël Nisand).

L’Alliance pour les Droits de la Vie rappelle que le harcèlement contraceptif, qui sous-tend de trop nombreux programmes scolaires, s’est accompagné d’un effet inverse de celui escompté : la très forte croissance de l’IVG chez les mineures. Les Pass contraception, et les autres méthodes supposées sécuriser la sexualité précoce, produisent à terme une sorte d’injonction aux lycéens et lycéennes de faire d’une sexualité précoce un rite initiatique. Or, celui-ci est trop souvent corrélé à des formes de souffrances sociales, affectives et personnelles qu’il faudrait avoir le courage de reconnaître.

Pour l’Alliance pour les Droits de la Vie, le monde des adultes serait plus responsable s’il osait intégrer à l’éducation sexuelle une éducation affective et une formation à la responsabilité personnelle, montrant que la relation sexuelle mérite de s’inscrire dans la construction de la vie selon le développement durable de la personne.

Rappel :
Sondage Les femmes et l’IVG IFOP 2010 : 51% des femmes pensent que les relations sexuelles trop précoces sont l’une des causes majeures de la croissance de l’IVG chez les mineures (+30% entre 2001 et 2007).

Thibaud

Approuvez-vous la distribution du Pass contraception dans les lycées ?

demande Le Figaro à ses lecteurs.

Thibaud

Les extrémistes homosexuels veulent pervertir les musulmans

Ils organisent un kiss haine homosexuel devant la Grande Mosquée de Lyon le 7 mai à 16h. Faites pression sur la préfecture de Lyon pour que cet événement scandaleux n’ait pas lieu !

« si quelqu’un scandalise un de ces petits qui croient en Moi, il vaudrait mieux pour lui qu’on suspendit à son cou une de ces meules qu’un âne tourne, et qu’on le plongeât au fond de la mer. Malheur au monde à cause des scandales! Car il est nécessaire qu’il arrive des scandales; mais malheur à l’homme par qui le scandale arrive! »

Notre Seigneur Jésus Christ, Mt 18,6 et 7

Rosaire en réparation des crimes d’avortement commis à l’hôpital Saint Vincent de Paul à Paris

Des images qui datent du 2 avril :

Thibaud

L’homosexualité facteur de risque, c’est une ministre qui l’affirme

Lu sur Novopress :

Nora Berra, secrétaire d’Etat à la Santé, prenant la parole devant le Sénat lors du débat de la loi bioéthique concernant le don d’organe a déclaré : « La loi ne discrimine personne mais prend en compte les données épidémiologiques, selon lesquelles par exemple l’homosexualité est un facteur de risque pour le VIH, donc une contre-indication de don. »

Jean-Luc Romero, élu UMP d’Ile-de-France et homosexuel déclaré, a dénoncé vivement dimanche ces propos, déclarant : « Pour Nora Berra, “homosexualité est un facteur de risque pour le VIH“. Ne sait-elle pas que ce sont les comportements qui sont à risque ? Chez les hétéros comme chez les homos ! C’est grave ce genre de propos pour un médecin. »

Rappelons que le Dr Caroline Semaille, responsable de l’unité VIH-Sida à l’institut national de veille sanitaire et co-auteur d’une étude sur le sujet, affirmait : « Si les gays sont les plus concernés, c’est parce qu’ils prennent plus de risques que les autres en ayant des rapports non protégés, d’autant qu’ils ont en général plus de partenaires. Et parce qu’en elle-même, la pratique sexuelle des homosexuels hommes est plus contaminante que celle des hétéros. »

Ce qui explique pourquoi, selon cette étude officielle de l’INVS, 1 % des homosexuels masculins a ainsi contracté le VIH en 2008, contre 0,009 % des hétérosexuels. Les homosexuels sont donc 200 fois plus touchés par le virus que les hétérosexuels.

Thibaud

Marche pour la vie de Bordeaux : impressionnant comité de soutien

détaillé par Infos-Bordeaux :

Cardinal Jean-Pierre Ricard, Archevêque de Bordeaux, Evêque de Bazas

Monseigneur Marc AilletEvêque de Bayonne, Lescar et Oloron

Archimandrite Antoine Contamin, Supérieur des Monastères Saints Clair et Maurin de Lectoure, de la Fraternité Orthodoxe Saint Benoît (Eglise orthodoxe serbe)

Frère Antoine-Marie Berthaud, Aumônier régional des Equipes du Rosaire, Directeur régional du Pèlerinage du Rosaire, Aumônier SUF (Dominicains de Bordeaux)

Père Xavier Carné, Légionnaire du Christ

Père Benoît Domergue, Curé de l’église Saint Ferdinand (Bordeaux)

Abbé Edouard de Mentque, Curé de Langoiran

Père Yves Moreau, Ancien curé d’Arcachon

Abbé Benoit Paul-JosephFraternité Saint Pierre, diocèse de Tarbes et Lourdes

Père Christophe Picault, Curé de Sauveterre de Guyenne

Abbé Emeric de RozièresCuré de saint Emilion

Père Jean-Claude Veissier, Archiprêtre de la cathédrale Saint André de Bordeaux

Monsieur Laurent Landete, Modérateur de la Communauté de l’Emmanuel

Madame Marie-Françoise Broustet, Orthophoniste

Madame Nadiège de la Chapelle, Pharmacienne

Monsieur Serge Collenot, Médecin

Madame Laurence Dauphin, Infirmière en gériatrie

Madame Jacqueline Dulin, Pharmacienne

Mademoiselle Claire Faure, Infirmière

Docteur Philippe Guérin, Médecin généraliste

Madame Muriel Herbreteau, Cadre de santé

Madame Catherine Langlois, Infirmière

Mademoiselle Victoire Lavalette, Infirmière

Docteur François Maurel, Médecin généraliste

Docteur Bernard Moura, Médecin

Mademoiselle Florence Moura, Infirmière-puéricultrice

Madame Sophie Poirier, Infirmière-puéricultrice

Docteur Xavier Roussel, Médecin généraliste

Docteur Gaëlle Souillac, Pneumo-pédiatre

Madame Emmanuelle Taupiac, Psychologue pour enfants

Docteur François TeychonneauMédecin généraliste (Saint-Laurent de Médoc)

Docteur Patrick Theillier, Vice-président de l’Académie diocésaine (Bayonne, Lescar et Oloron) pour la Vie.

Monsieur Bertrand Carbonne, Ancien maître de conférences à l’Université de Bordeaux II

Maître Daniel Fournier, Avoué à la Cour, Responsable de la province Sud-ouest de l’Ordre Équestre du Saint-Sépulcre de Jérusalem, Consul honoraire de la République des Philippines pour le Sud-Ouest

Monsieur Henri Gleize, Magistrat honoraire

Professeur Gérard Guyon, Professeur d’Histoire du Droit à l’Université Montesquieu (Bordeaux IV)

Monsieur Gilbert Thiney, Magistrat honoraire, Avocat général près la cour d’appel de Bordeaux

Monsieur Bertrand de Bentzmann, Ancien président de la Chambre de Commerce et d’Industrie de la Région Aquitaine, Consul de Pologne à Bordeaux

Monsieur Hubert Bouteiller, Viticulteur, ancien Président du Conseil Interprofessionnel du Vin de Bordeaux

Monsieur Jean Calvet, Ancien PDG des Établissements Calvet

Monsieur Claude Epervrier, Ancien ambassadeur de France

Monsieur Louis-Alexandre de Froissard, Chef d’entreprise

Comte Alexandre de Lur Saluces, Propriétaire-viticulteur, gérant de société

Monsieur Jean-Christophe Margelidon, Ancien élève de l’ENA, Directeur des affaires juridiques

Monsieur Pierre-Marie Morel, Ancien secrétaire général international de l’association d’Aide à l’Eglise en Détresse (AED), Consultant

Professeur Philippe QuentinAncien élève de l’école Polytechnique, Professeur à l’Université (Bordeaux I), chercheur au CNRS en physique nucléaire

Monsieur Yves Saillard, Ministre plénipotentiaire

Thibaud

Hymne à la vie sur France 5

Thibaud

Sénat : Jean François-Poncet va « saisir les commissions des affaires sociales et des lois du Sénat des réserves » formulées par les catholiques

Réponse d’un sénateur à notre pétition :

« Madame, Monsieur,

J’ai bien reçu votre email du 31 mars ainsi que tous ceux qui me sont parvenus sur le même sujet et avec le même texte.

J’en conclus que vous vous êtes contenté de signer une lettre-type pour exercer, dans la mesure du possible, une pression sur le parlementaire que je suis.

Ceci ne m’empêchera pas de saisir les commissions des affaires sociales et des lois du Sénat des réserves que vous formulez.

Je vous prie de croire à mes sentiments les meilleurs.

Jean FRANCOIS-PONCET
Sénateur de Lot-et-Garonne »

Loi de bioéthique : lançons un avertissement sérieux à la Majorité

« Madame, Monsieur le Sénateur,

C’est avec effarement que j’ai pris connaissance des amendements que la commission des Affaires sociales du sénat a apportés au projet de loi relatif à la bioéthique.
L’ampleur des transgressions prévues est terrifiante : de l’autorisation de la recherche sur l’embryon à la systématisation du diagnostic pré-natal, en passant par le prétendu « bébé-médicament » (qui n’est que le joli nom d’un eugénisme d’Etat).

Les médias ne cessent d’annoncer que le gouvernement et la majorité entreprennent une grande opération de reconquête de l’électorat catholique. Certains journalistes assurent même que c’est le sens de la présence annoncée de Nicolas Sarkozy à la béatification de Jean-Paul II.

Mais les catholiques ne sont pas dupes. Ce qui nous importe, ce n’est évidemment pas tel ou tel geste protocolaire, mais bien la défense de ce que Benoît XVI a appelé, sans la moindre équivoque, les points non négociables: défense de la vie, de la famille, de la liberté éducative.

Avec le projet de loi dans son état actuel, le sénat fait voler en éclats la famille traditionnelle (un enfant pouvant se retrouver avec plusieurs pères et/ou plusieurs mères) et profane la vie innocente.

Croyez bien, Madame, Monsieur le Sénateur, que nous suivrons avec beaucoup d’attention les discussions en séance publique et que nous en tirerons des conséquences lors des prochaines échéances électorales. »

Françoise Dor, RIP

De Jeanne Smits :

Madame Françoise Dor a été rappelée à Dieu le jeudi 24 mars dernier, fête de saint Gabriel et veille de l’Annonciation, fête de l’Incarnation et de toutes les petites vies qui grandissent à l’ombre du cœur de leur maman. C’est la délicatesse de la Providence de faire coïncider la douloureuse réalité de cette mort avec ce qui est devenu, dans de nombreux pays du monde, la « Journée de l’enfant à naître ».

Françoise Dor venait de célébrer, avec son mari, leurs soixante ans de mariage. Cette fidélité-là a permis beaucoup d’autres fidélités, à commencer par la garde de la Parole de Dieu et de sa Loi qui nous demande de respecter la vie, et de la défendre.

Elle épaulait son mari dans ce combat de SOS Tout-petits. A la veille de tomber dans le coma qui allait l’emporter, Mme Dor nous appelait encore pour annoncer l’assemblée générale de l’association. Malgré les vicissitudes, les absences, les déplacements qu’entraînait pour Xavier Dor ce combat pour les droits de l’enfant et surtout, pour les droits de Dieu – et même, les mois d’emprisonnement – Françoise Dor était toujours là, faisant le lien. C’était une très grande dame.

Au Dr Dor, à ses enfants et ses petits-enfants, nous adressons nos condoléances. Que Dieu la reçoive dans sa Lumière, dans ce lieu où elle pourra soutenir encore bien davantage le combat pour la vie !

Le Dr Xavier Dor nous prie enfin d’annoncer les obsèques de son épouse : la messe aura lieu le lundi 4 avril à 9 h 45, en l’église Saint-François-Xavier, Paris 7e.

Thibaud

Mgr Léonard : « le problème de l’avortement concerne tout le monde »

Thibaud

Bruxelles : 3 000 personnes marchent pour la vie, 350 extrémistes pro-mort de sortie…

La deuxième marche pour la vie a eu lieu dimanche 27 mars 2011 à Bruxelles. Selon les services de police, elle a rassemblé 3 000 personnes – soit le double de l’an dernier – dont un très grand nombre de jeunes.

Les manifestants, mobilisés par un collectif d’étudiants et représentatifs de toutes les communautés du pays, demandaient que des efforts soient faits en matière de prévention de l’avortement et de suivi post-IVG. Ils ont insisté sur les études démontrant les conséquences dramatiques de l’IVG sur la femme : « L’avortement arrête un cœur de battre et en brise un autre », pouvait-on lire sur les banderoles. Ils ont enfin alerté sur le nombre sans cesse croissant d’avortements pratiqués en Belgique chaque année.

Des délégations des Pays-Bas, de la Pologne, d’Irlande, d’Allemagne, d’Italie et de France étaient présentes, ainsi que l’archevêque de Malines-Bruxelles, Mgr Léonard. « C’était une manifestation pour que l’on améliore le sort des femmes et pas pour les condamner. De même, comment ne pas se réjouir du caractère éminemment pluraliste de la marche ? Logique, puisque le drame de l’avortement interpelle tout le monde, les croyants comme les non-croyants », a-t-il déclaré. « Toutes les lois peuvent être améliorées. Mon but est de garder les consciences en éveil. Et c’est le travail des hommes politiques d’éventuellement améliorer la loi sur l’avortement. »

La racaille pro-mort de sortie

Dans le même temps, à Bruxelles également, une manifestation pro-mort s’était rassemblée à l’appel du Centre d’Action Laïque, de la Fédération des Centres de Planning et de Consultation, de la Fédération des Centres de Planning Familial des FPS, de la Fédération Laïque de Centres de Planning Familial, de la Fédération des Centres Pluralistes de Planning Familial, du GACEHPA, de la Ligue des Familles et de la Mutualité Socialiste-Solidaris. Pour ces 350 manifestants, la loi « Lallemand-Michielsens » qui légalise l’avortement en Belgique, est aussi un « choix pour la vie » (sic). Le ministre d’Etat Roger Lallemand participait d’ailleurs au rassemblement.

Les organisateurs de la Marche pour la vie font remarquer de leur côté que la loi sur l’avortement est la seule loi qui soit encore contestée 21 ans plus tard.

Thibaud

Des dizaines de milliers d’Espagnols marchent pour la vie

Lu dans Présent de mardi :

L’avortement reste en Espagne un sujet de polémique. Qui fait descendre dans la rue. Samedi, à l’occasion de la Journée internationale de la Vie, près de 150 000 personnes ont manifesté dans les rues des principales villes du pays, pour réclamer « l’abolition de la législation permissive de l’avortement et le retrait de toutes les dispositions de nature à faciliter l’euthanasie et la manipulation des embryons humains ». Répondant à l’appel d’une dizaine d’organisations regroupées sur la plate-forme « Hazte Oir », « Fais-toi entendre », les Espagnols ont défilé dans plus de 80 villes : Madrid, Barcelone, Oviedo, Saragosse, Las Palmas…

Thibaud